Matériaux et équipements

PAC: sans maîtrise du dimensionnement, le COP n’est rien

L’Ademe juge que la pompe à chaleur est un « mode de chauffage performant valorisant des sources renouvelables ». Néanmoins, elle invite à ne pas se fier uniquement au coefficient de performance (COP) et insiste sur l’importance du dimensionnement.

« Au delà des performances nominales fournies par le COP et mesurées en laboratoire dans des conditions stabilisées, ce sont les performances sur toute la durée de la saison de chauffage qui sont les plus significatives. Plusieurs facteurs peuvent avoir un impact significatif sur l’efficacité saisonnière de l’équipement. C’est le cas en particulier de la variation des conditions extérieures (par exemple, de la température pour les PAC aérothermiques). Par ailleurs, un surdimensionnement de la puissance de la PAC par rapport aux besoins de chauffage multiplie les cycles marche/arrêt, entraînant une surconsommation d’électricité par rapport à un régime stable et une usure prématurée de la PAC ».

Dans son avis technique sur la PAC, rendu public récemment, l’Ademe indique également qu’il faut compter, pour une maison individuelle de 100m², au moins 10 000 euros pour un équipement aérothermique (pose comprise).

 

Avis de l’ ADEME sur la PAC

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X