En direct

OUVRAGES D'ART le marché est en baisse

le 09/03/2001  |  TransportsDordogneSommeInternationalFrance entière

«Avec une baisse d'activité de l'ordre de 10 % en 2000, le marché de construction des ouvrages d'art a connu une année extrêmement déprimée, affirme Jean Guénard, directeur général d'Eiffage TP.» A cela il avance trois raisons : la fin du TGV Méditerranée, la baisse des marchés autoroutiers et une activité en région parisienne très faible. En attendant les 13 lots du TGV Est, l'année 2001 ne s'annonce pas meilleure pour les entreprises même si quelques belles réalisations comme les viaducs sur la Dordogne et de la Rauze sur l'A20 et le viaduc du pays de Tulle sur l'A89 éclaircissent un peu le paysage. «Ces autoroutes marqueront leur temps par le type et le nombre d'ouvrages, affirme Jean-Pierre Roth, directeur de la maîtrise d'ouvrage d'ASF (Autoroutes du Sud de la France).»

«Le marché s'oriente vers des travaux de protection phonique, souligne Jean Guénard.» Il estime en effet que beaucoup de crédits vont être débloqués pour la réalisation de murs antibruit et de couvertures, notamment en région parisienne ; le conseil régional d'Ile-de-France vient d'ailleurs de voter les crédits d'études pour recouvrir certains tronçons du périphérique, les travaux sont évalués à plus d'un milliard de francs. Autre secteur porteur : le contournement des villes de province, qui, selon Luc Franquet, président du directoire de Razel, devrait soutenir l'activité des ouvrages d'art.

Marc Coppens, président du syndicat de la construction métallique, estime quant à lui que son activité bénéficie d'une superposition d'éléments favorables, et en premier de la croissance économique. «Cependant, indique-t-il, nous ne profitons pas entièrement de cette situation, la capacité à exercer notre métier est mise en difficulté par l'application des lois sur la réduction du temps de travail et par le manque de main d'oeuvre qualifiée. Le prix de l'acier a par ailleurs monté en 2000.» Dans le domaine des ponts métalliques, Marc Coppens constate une orientation favorable à l'exportation.

«Nous ciblons de petites opérations localement, des affaires moyennes au niveau régional, de grosses affaires nationales et des très grands projets à l'international, explique Xavier Huillard, président de Vinci Construction.» D'où une activité à l'export relativement ponctuelle qui s'appuie sur la diversité des ouvrages. Le pont de Rion-Antirion en Grèce, soumissionné par GTM et repris par Vinci, est l'un des rares grands ouvrages d'art construits par une société française à l'étranger. L'activité est plutôt réservée à des sociétés comme VSL ou Freyssinet qui interviennent comme spécialistes dans les domaines de la précontrainte, du haubanage ou de la réparation.

Chiffre d'affaires intérieur 1999

1,92 Milliard d'euros

Chiffre d'affaires extérieur 1999

1,67 Milliard d'euros

Nombre d'entreprises

401

Effectifs salariés

19 329

PERSPECTIVES 2001 : Baisse

PHOTO :

UN OUVRAGE MIXTE SUR L'A29

C'est par un seul ouvrage que l'autoroute A29 traverse une zone marécageuse, la Somme, un canal et la route départementale 62. Long de 460 m et comportant dix travées, le viaduc sur la Somme, conçu par l'architecte Alain Spielmann et le bureau d'études Setec, est sur le point d'être terminé. Il s'agit d'un ouvrage mixte acier-béton, un type de construction en fort devenir.

Le tablier, d'une largeur de 13,50 m, est constitué de deux poutres métalliques sur lesquelles repose une dalle de béton de 40 cm d'épaisseur. La hauteur des poutres, 1,85 m, est constante sur l'ensemble du viaduc à l'exception de la partie située au-dessus du canal. Elles ont été approvisionnées par tronçon de 30 m et assemblées sur une plate-forme de 185 m située sur le remblai. Leur mise en place sur les piles s'est effectuée par poussages successifs de trois tronçons de 150 à 160 m de longueur.

OLIVIER CAPLAIN, DIRECTEUR ZONE ASIE DE VINCI CONSTRUCTION GRANDS PROJETS « Le Japon et la Chine, premiers constructeurs au monde de ponts à haubans, ne sont pas des pays ouverts à la concurrence étrangère. »

Commentaires

OUVRAGES D'ART le marché est en baisse

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Livre

Prix : 83.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Décrypter les finances publiques locales

Décrypter les finances publiques locales

Livre

Prix : 59.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 25.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur