Energie

Oui aux ENR mais non à l’augmentation de la facture

Le 2 juin, l’Ifop a publié les résultats d’une étude sur le thème « Les français et l’énergie : augmenter leur facture pour augmenter la part des ENR ? » réalisée auprès de 1 050 personnes du 24 au 29 avril dernier.

Ainsi, plus d’un français sur deux (33% certainement pas et 36 % probablement pas) n’accepterait pas d’augmentation de sa facture d’électricité afin que la part des énergies renouvelables passe de 13 % à 20 %. A contrario, près d’un tiers des sondés (6 % certainement et 25 % probablement) sont prêts à payer plus cher leur facture énergétique pour augmenter la part des ENR. Plus précisément, 21 % pourraient accepter une augmentation de 4 %. Cette étude réalisée auprès d’un panel varié a également permis d’identifier un profil des personnes acceptant l’augmentation des tarifs. Si la différence homme-femme ainsi que l’âge jouent peu, en revanche, le niveau d’études et la sensibilité politique sont des facteurs importants. En effet, 27 % des sondés prêts à payer plus ont un diplôme supérieur au bac et 35 % sont des sympathisants de gauche dont 44 % du parti EELV.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X