En direct

Ouest Plusieurs projets de broyeurs de clinker à l’étude

JACQUES LE BRIGAND |  le 01/02/2008  |  TransportCharente-MaritimeLoire-AtlantiqueMorbihanFrance entière

Le clinker mobilise les cimentiers en France, en particulier sur la façade atlantique : alors que, jusqu’au début des années 2000, le marché hexagonal, réputé mûr, ne justifiait plus de nouveaux investissements, le fort développement du secteur de la construction les incite à réviser ce jugement. Ainsi, une unité de broyage de clinker, constituant de base du ciment obtenu à la sortie des fours, est en gestation sur le port de Montoir-de-Bretagne, près de Saint-Nazaire.

Une capacité de traitement de 500 000 t/an. Le projet prévoit une capacité de traitement de 500 000 tonnes par an avec la possibilité, le cas échéant, de la doubler. Le permis de construire (14 000 mètres carrés) est en cours d’instruction. Le port autonome a délivré au printemps 2007 une autorisation d’occupation sur 4,5 hectares, qui pourrait être étendue à 6 hectares. Le dossier est porté par Jean-Marc Domange, ancien directeur général durant douze ans des Ciments Calcia (Italcementi Group) et ancien président du Syndicat français de l’industrie cimentière, accompagné de plusieurs ­financiers.

La dépense est estimée autour de 30 millions d’euros avec quarante-cinq emplois directs à la clé. Le ciment est destiné à être vendu pour moitié en vrac, pour moitié en sacs grâce à une ligne de conditionnement sur le site. Si le dossier se concrétise, ce sera le premier opérateur indépendant de cette taille capable de rivaliser avec le quatuor qui se partage le marché en France : Holcim, Calcia, Vicat et Lafarge.

Ce dernier est aujourd’hui le seul groupe dans l’Ouest à disposer d’une unité similaire, implantée sur le port de Brest. Son objectif est de moderniser et renforcer des installations vieillissantes. Lafarge envisage ainsi de faire passer les capacités de production de 150 000 à 300 000 tonnes par an, pour un coût estimé au minimum à 20 millions d’euros. Patrick Paris, secrétaire général de Lafarge Ciments, précise : « Nous nous inscrivons dans une logique de développement durable : le clinker proviendra de notre usine du Havre, et donc soumis à la législation européenne sur les rejets de CO2. » Ce qui ne serait pas le cas pour le projet de Jean-Marc Domange, qui prévoit d’importer du clinker du bassin méditerranéen ou du Golfe persique par bateau de 30 000 à 40 000 tonnes.

Début 2007, Lafarge a déjà pris possession d’une usine de broyage du laitier provenant de ses hauts-fourneaux à Dunkerque, laitier qui peut se substituer en partie au clinker et permet de diminuer les émissions de CO2.

La zone portuaire de Lorient suscite également des convoitises. Deux acteurs y sont en concurrence. D’un côté, la société Cimarmor (Groupe Holcim), qui, après un premier refus en 2005 pour un projet de 500 000 tonnes, travaille sur un nouveau dossier. De l’autre, l’entreprise Cemwest se dit prête à étudier la création d’un équipement de ce type « pour répondre à la suggestion du port de commerce ». Depuis septembre 2007, Cemwest exploite sur place un atelier d’importation et de conditionnement de ciment. Reste, enfin, le projet annoncé sur le port de La Rochelle (400 000 à 500 000 tonnes) par le groupement Calix-­Holcim.

PHOTO - Ouest36 Clinker2.eps
PHOTO - Ouest36 Clinker2.eps
Une 3e unité de conditionnement de ciment en vrac

La façade atlantique disposera fin 2008 d’une troisième unité de conditionnement de ciment en vrac, importé de pays tiers. Après le terminal ouvert fin 2002 à Montoir-de-Bretagne par EDCM, filiale de la société MTTM avec pour actionnaire minoritaire le port autonome de Nantes-Saint-Nazaire, Cemwest a, en septembre 2007, pris possession d’une ligne de déchargement automatisée sur le port de Kergroise, à Lorient, pour un coût de 9 millions d’euros. « Il s’agit du terminal le plus moderne d’Europe », assure le P-DG, Guy Raccah. Le trafic attendu est d’environ 200 000 tonnes par an. Et le dirigeant vient de lancer à La Rochelle la construction d’un équipement similaire, qui devrait être opérationnel à l’automne 2008.

%%GALLERIE_PHOTO:0%%

Commentaires

Ouest Plusieurs projets de broyeurs de clinker à l’étude

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX