En direct

Où sont les couvreurs de l'ANPE ?

STEPHANE MARTIN |  le 26/01/2001  |  ImmobilierEvénementFormationHygiène

Votre article « l'ANPE » du 15 décembre 2000 me fait réagir vivement, voire violemment.

Depuis de nombreuses années, je recherche et forme du personnel qualifié, or, d'après vos sources, il y aurait 2 174 demandes de couvreurs soit 1 240 qualifiés (57 %), je n'en trouve aucun sur le marché ! Voici quelques expériences vécues :

1. Il est plus intéressant, financièrement, de percevoir les Assedic et de travailler au noir ou construire sa maison.

2. Les accidents du travail devraient être mieux surveillés, afin d'écarter les prétextes pour stopper l'activité et toucher une pension.

3. L'idée que la formation n'est plus assurée par les entreprises est fallacieuse.

Mon entreprise prend des apprentis et assure une démarche interne qualitative.

La chambre syndicale a mis sur pieds des stages d'initiation à la couverture :

Coût : 20 000 francs par élève

Résultat : 0

En effet 80 % des stagiaires ont purement et simplement arrêté les cours !

4. Le personnel de l'ANPE n'a pas les capacités à apprécier le niveau de qualification des chômeurs. L'ANPE demeure un bon organisme recenseur des demandes, statistiques et « camemberts » en tous genres. Le meilleur recrutement de compagnons qualifiés est celui effectué avec les moyens du bord par les entreprises elles-mêmes (nous entrons dans le IIIe millénaire).

5. Les recherches de salariés hors CEE sont difficiles par les directions départementales du travail, lentes à « ouvrir » ou « passer » les dossiers.

A ce niveau il ne faut s'attendre à aucune aide, bien au contraire. Le service public n'est pas toujours au service du public !

Les protections sociales du travailleur amènent celui-ci, par de rapides calculs, à se poser la question de l'opportunité de se salarier !

Imposons des contraintes de travail minimum aux chômeurs de certains secteurs, dont le BTP en pleine croissance.

Ne « professionnalisons » pas le chômage.

Je défends ici la qualité, la rémunération de nos compagnons couvreurs, ainsi que leurs motivations.

Commentaires

Où sont les couvreurs de l'ANPE ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Livre

Prix : 83.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Décrypter les finances publiques locales

Décrypter les finances publiques locales

Livre

Prix : 59.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 25.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur