En direct

Ossature bois : Burger lance un concept de maisons industrialisées
Les maisons Booa servent à promouvoir l’offre d’aménagements extérieurs commercialisée par Mister Bois, filiale de Burger - © © Burger

Ossature bois : Burger lance un concept de maisons industrialisées

Laurent miguet |  le 25/07/2011  |  TechniqueInnovationBas-Rhin

L'édition d'un catalogue de 14 modèles de maisons lancera à la rentrée la commercialisation de la marque Booa, dédiée à l'ossature bois industrialisée.

Après 500 000 euros d'investissements dans une ligne de production automatisée intégrée à son siège social de Liepvre (Haut-Rhin), la diversification dans la maison à ossature bois du leader français de la balustrade (43 millions d'euros de chiffre d'affaires, 130 salariés) ne relève pas d'un coup de tête : « Dans notre cœur de métier, l'évolution de la demande nous contraint à intégrer le design et à devenir des assembleurs de plusieurs matériaux. Les savoir-faire exigés par cette évolution s'appliquent pleinement à la maison individuelle, secteur auquel nous nous intéressons déjà depuis plusieurs années », explique Bertrand Burger, P-DG et représentant de la cinquième génération de l'entreprise familiale de seconde transformation du bois, établie dans la vallée de Sainte-Marie-aux-Mines (Haut-Rhin) depuis 1847.

Un pool d'industriels intégrés

L'attirance de l'industriel pour l'ossature bois s'est exprimée en 2007 par la reprise de Charpente Marc  à Chatenois (Bas-Rhin) : « A raison d'une à deux maisons par mois, nous avons appris à gérer une entreprise artisanale, tout en gardant à l'esprit l'idée d'industrialiser un modèle déclinable dans une gamme », explique Roland Burger. Deux facteurs ont précipité le tournant de 2011 : la coopération avec l'architecte d'intérieur et designer Jean-Marc Einsetler, et l'effet réseau issu du pôle régional Aménagement de la maison initié par le Medef Alsace avec l'appui de la région. Ce second stimulant amène Burger à intégrer à son offre celle de nombreux industriels actifs en Alsace et leaders dans leur domaine : Bieber Bois pour la menuiserie ; Soprema pour l'étanchéité ; Knauf pour l'isolation ; Fondis pour les poêles à bois ; Bubendorf pour les volets roulants ; Fly pour le mobilier ou Hager pour l'électricité. En aval, l'assembleur, qui limite ses compétences propres au clôt et couvert, constitue le réseau d'entreprises qui l'accompagneront sur ses chantiers. Un tandem commercial et technique travaille à plein temps sur le développement de la marque.

Tests commerciaux à Auxerre et Lorient

Parallèlement à l'investissement industriel et à la finalisation du concept esthétique et commercial, Burger a franchi ce printemps l'étape administrative du contrat d'assurance qui lui donne le statut de constructeur de maisons individuelles. Trois permis de construire signés ont découlé des journées portes ouvertes du 30 avril, au cours desquelles l'industriel de Liepvre a accueilli 1500 visiteurs. « Nous ambitionnons de franchir le cap de 100 maisons par an en 2014 », annonce Bertrand Burger. Les succursales de Mister Bois, filiale de Burger spécialisée dans l'aménagement extérieur, serviront de point d'appui au développement. Dès le 1er janvier prochain, Mister Bois déménagera dans ce but son agence d'Auxerre dans des locaux construits par Burger selon le concept Booa, au bord de l'autoroute A6. L'établissement de Lorient offrira le cadre de l'expérience suivante. « Après la phase de test, nous arrêterons la stratégie pour l'expansion nationale », annonce Roland Burger, qui n'exclut pas l'hypothèse d'une franchise.

Lotissement de démonstration

Accompagné par l'architecte urbaniste Patrice Maury, le chef d'entreprise engage également une prospection foncière pour aménager un lotissement de démonstration du potentiel urbain de son concept : une gamme de prix, de surfaces et de formes prouvera l'adaptation de Booa à des ménages de tailles, de générations et de revenus diversifiés. La réflexion urbaine intègre la tendance à la densification dictée par l'économie foncière. Le nouveau constructeur se prépare également à répondre à une demande qu'il n'avait pas anticipée : « Notre concept séduit des utilisateurs professionnels, pour des locaux tertiaires ou artisanaux ». Ainsi, le bureau d'études Gest'Energie, qui a accompagné Burger dans la labellisation basse consommation, déménagera en fin d'année dans des locaux fabriqués sur la nouvelle ligne de Burger.

La maison témoin, meublée par Fly, présentée par Burger sur son site de Liepvre (Haut-Rhin)
La maison témoin, meublée par Fly, présentée par Burger sur son site de Liepvre (Haut-Rhin)

Commentaires

Ossature bois : Burger lance un concept de maisons industrialisées

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur