En direct

« Ossabois n'était plus une activité stratégique »

Propos recueillis par Barbara Kiraly et Stéphanie Obadia |  le 16/02/2018  |  ConjonctureEntreprises

Entretien avec Eric Guillemin, directeur général délégué de Bouygues Immobilier. -

Fin janvier, Bouygues Immobilier cédait à GA Smart Building sa filiale Ossabois (38 M€ de CA en 2016, jusqu'à 1 200 logements livrés chaque année). L'acquisition s'explique facilement : elle permet au spécialiste de la construction modulaire tertiaire (200 M€ de CA en 2017) de mettre un pied dans le secteur du logement.

Mais la décision du promoteur, engagé dans le bas carbone et la construction bois, peut surprendre. Explications.

M - Pourquoi avoir acheté Ossabois en 2010 ?

Bouygues Immobilier a développé en 2007 les Maisons Elîka, des maisons individuelles destinées aux primo -accédants dont le prix de vente oscillait autour de 100 000 euros.

Cette stratégie nous a conduits à réfléchir au modèle de construction. Nous avons développé la construction bois pour sortir un prix compétitif, réduire les délais de livraison et obtenir un meilleur bilan carbone. Nous sommes entrés au capital d'Ossabois en 2010 et, au fur et à mesure des augmentations de capital, nous en sommes devenus actionnaires majoritaires.

M - Pourquoi l'avoir cédé le 24 janvier dernier ?

Avec la crise et les différents plans de relance gouvernementaux qui concernaient principalement le logement collectif, les ventes de maisons individuelles se sont effondrées dès 2012-2013. Nous avons dû arrêter notre marque Maisons Elîka. L'activité de la maison individuelle s'est tout de même maintenue à travers les 32 implantations de Bouygues Immobilier. Rester actionnaires d'une société industrielle qui ne réalisait que 10 % de notre chiffre d'affaires était devenu accessoire. Ossabois ne représentait plus une activité stratégique pour Bouygues Immobilier, alors que GA Smart Building avait un projet de développement intéressant qui lui offrait une meilleure pérennité.

M - Pourtant, Bouygues Immobilier est engagé dans le bas carbone…

Ossabois est spécialisé dans la construction de R + 2 et R + 3 modulaire en 2D et 3D, alors que nous développons plutôt des immeubles en R + 7 en bois lamellé-croisé (CLT).

Ossabois est devenu un fabricant, qui n'a pas développé de compétences de maître d'œuvre ou d'assistant à maîtrise d'ouvrage, tandis que notre métier ne consiste plus seulement à construire des immeubles, mais à apporter une solution immobilière et de nouveaux services à nos clients. Toutefois, nos relations de partenariat restent en place et nous continuerons de travailler avec Ossabois.

PHOTO - 11405_705468_k2_k1_1682639.jpg
PHOTO - 11405_705468_k2_k1_1682639.jpg

Commentaires

« Ossabois n'était plus une activité stratégique »

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX