En direct

Orléans La gendarmerie va faire peau neuve

jean-jacques talpin |  le 24/01/1997  |  LoiretFrance entièreCollectivités localesSécurité et protection de la santéLogement

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Loiret
France entière
Collectivités locales
Sécurité et protection de la santé
Logement
Equipement
Valider

-Un investissement de près de 280 millions. -Les deux casernes de la ville vont être entièrement restructurées pour créer 250 logements.

Dans le nord-est d'Orléans, les casernes Richemond de la gendarmerie départementale et Martin-David de la gendarmerie mobile abritent près de 400 militaires dans des conditions relativement précaires. C'est pourquoi le ministère de la Défense a engagé un vaste plan de restructuration qui débutera juste avant la fin de l'été et qui se poursuivra jusqu'en 2000. Il s'agit de rénover une petite part de l'habitat existant, d'en détruire une grande partie et de construire des logements pouvant accueillir tous les gendarmes alors qu'ils sont aujourd'hui nombreux, faute de place, à être hébergés en ville.

Pour mener à bien ce projet, instruit par les services du génie à Tours, les deux casernes contiguës et seulement séparées par une route ont dû prendre de l'air : 35 000 m2 de terrains ont été achetés à l'amiable, ce qui porte la surface globale des sites à 11 ha.

Au total, ce projet prévoit la démolition de sept pavillons et de vingt-trois bâtiments collectifs ainsi que la construction de 249 logements (76 à Richemond et 173 à Martin-David), ce qui, avec l'ancien, donnera un ensemble de 449 appartements. Plusieurs équipements sont prévus : mess de 200 places, 34 chambres d'hôtellerie, bâtiments de commandement, zone technique (garages, magasins), infirmerie, centre social, gymnase, stand de tir enterré. Afin de permettre un traitement paysager des espaces extérieurs et la création de nouvelles voies d'accès et de liaisons, mais aussi pour tenir compte de la densification en logements, la plupart des immeubles d'habitation reposeront sur des parkings enterrés.

Peut-être une quatrième tranche

Pour des raisons budgétaires, ce programme de 274 millions de francs a été découpé en trois tranches qui permettront un aménagement à tiroirs sans paralyser l'activité des gendarmeries. La première phase, jusqu'à mai 1998 (137 millions de francs), débute avec la construction d'un bâtiment administratif boulevard Marie-Stuart, près de l'entrée actuelle qui sera couverte, où s'installeront l'état-major, le centre opérationnel et le centre de transmissions de la gendarmerie départementale. Dans la caserne de la « Mobile », 115 logements seront construits. La deuxième tranche (100 millions de francs) se déroulera entre février 1998 et juin 1999. Enfin, la troisième tranche (37 millions), de mai 1999 à juin 2000, verra la réalisation des derniers équipements : infirmerie, équipements sportifs, etc.

Au total, 18 000 m2 seront construits, alors que seuls onze bâtiments existants échapperont à la démolition. Avec l'hypothèse d'une ultime réhabilitation (40 millions de francs), l'enveloppe globale pourrait être portée à 316 millions de francs.

A l'issue d'un appel d'offres performanciel (à partir des esquisses de Michel Licois, architecte de la Défense) réunissant cinq équipes, c'est l'entreprise générale Spie Batignolles (avec les architectes du cabinet Sexter) qui a été retenue. Elle poursuit actuellement ses consultations auprès des entreprises de second oeuvre notamment.

Par ailleurs, l'agglomération d'Orléans va bénéficier d'un autre projet d'envergure : plus de 100 millions de francs de travaux au quartier Valmy à Olivet pour l'accueil d'un nouveau régiment.

MAQUETTE : Maquette de la restructuration. Au total, 18 000 m2 seront construits.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

55 outils pour la conduite de chantier

55 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 01/2020

Voir

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur