En direct

Orléans Des nuages sur le tramway

jean-jacques talpin |  le 27/06/1997  |  Collectivités localesLoiretFrance entière

La commission d'enquête publique reconnaît le caractère d'utilité publique du projet. Mais elle demande la prise en compte de « réserves fondamentales ».

Après quatre mois de travaux la commission d'enquête publique vient d'émettre un avis positif au projet de première ligne de tramway mais cependant avec cinq recommandations et deux « réserves fondamentales ».

Elle demande en effet que le Sivom d'Orléans modifie le tracé initial sur deux tronçons : le franchissement de Loire, sur le pont George-V, au sud la traversée de la RN20 et l'abandon de la desserte du quartier du Larry sur la commune d'Olivet.

Le passage sur le pont George-V était un des principaux points de crispation des opposants, notamment commerçants, au projet. Le tramway doit en effet supprimer deux des quatre voies de circulation automobile même si à quelques centaines de mètres de là le Sivom a prévu de construire un nouveau pont sur la Loire. Et à proximité la ville d'Orléans envisage la réalisation d'une passerelle piétons-vélos entre les quartiers Châtelet et Saint-Marceau.

Interdisant le passage sur le pont George-V la commission d'enquête propose un autre tracé avec démolition de quelques immeubles sur les quais et surtout construction d'un nouveau pont-tramway à 50 m du pont George-V. Une solution, non expertisée par la commission, difficile à mettre en oeuvre notamment pour les débouchés, peu esthétiques, un coût financier avec un surcoût de plus de 100 millions.

Autant d'éléments qui poussent Jean-Pierre Sueur, le président du Sivom, à qualifier de « largement improvisée » la position de la commission d'enquête.

Au sud, la commission refuse que le tramway traverse en surface la RN20, juste avant le franchissement de la rivière du Loiret, pour aller irriguer le futur quartier du Larry. Une réserve là encore fondamentale puisque toute la démarche de la commune d'Olivet était de construire son développement futur autour du quartier du Larry et de la ligne de tramway.

Ces deux réserves mettent donc à mal le projet de première ligne. Le Sivom qui se réunira en juillet devrait donc refuser ces interdictions, confirmer son tracé initial et demander au conseil d'Etat de trancher. Par contre les cinq recommandations de la commission (meilleur positionnement d'une station sur le campus de la Source, insertion place du Martroi, etc.) devraient pouvoir être prises en compte sans problème.

En tout état de cause le projet devrait prendre quelques mois de retard alors que les premiers travaux étaient prévus dés la rentrée de septembre pour un achèvement à la rentrée 2000. Une véritable course contre la montre risque donc de s'engager pour l'aboutissement de ce grand projet orléanais.

PHOTO : Le passage sur le pont George-V était un des principaux points de crispation des opposants au projet.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur