En direct

Orfèvrerie urbaine, passage de la Duée
A l'entrée du passage de la Duée, Paris XXe - © © Hervé Abbadie

Orfèvrerie urbaine, passage de la Duée

JACQUES-FRANCK DEGIOANNI |  le 14/06/2013  |  ParisArchitectureBâtimentLogement socialHauts-de-Seine

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Réalisations
Paris
Architecture
Bâtiment
Logement social
Hauts-de-Seine
Immobilier
Logement
Technique
Valider

A Paris XXe, l’architecte Pascal Gontier - toujours très actif dans le domaine du logement passif - vient de livrer pour le compte de la RIVP, huit logements sociaux. Une mini-opération pour des maxi-prestations.

C’est l’aboutissement d’un projet vieux de… quinze ans ! C’est en effet sans les années 1990 finissantes, au siècle dernier, que l’alors tout-jeune architecte, Pascal Gontier monte son agence après avoir remporté ce concours (dix-sept logements à l’époque) avec l’Habitat Social Français… Une parcelle en « queue-de-billard » effilée, déclive, cernée de constructions sans grâce ou menaçant ruine, orientée on ne sait trop comment, bref : un cadeau empoisonné. Après bien des turpitudes et autant de temps d’études, la RIVP sauve le bébé dans les années 2007-2008 avec, qui plus est, le même architecte toujours à la manœuvre, désormais solidement capé en matière de construction responsable ultra-environnementale.

Douglas

L’ensemble passif aujourd’hui réalisé – une « première » pour la RIVP - comprend huit logements (sur deux ou trois niveaux) disposés autour de trois petites cours ouvertes le long du passage de la Duée, naguère le plus étroit de Paris. Construits en ossature bois, les logements sont enveloppés d’un bardage en pin Douglas non-traité et arborent de généreuses baies vitrées en bois à triple vitrage. Le projet répond au Plan Climat de la ville de Paris (< 50kWhep/m².an) ainsi qu’aux exigences du label allemand PassivHauss.

De petites unités ouvertes sur de mini-cours...
De petites unités ouvertes sur de mini-cours... - © © Hervé Abbadie

Gaïta

L’architecte a (re)mis en œuvre ici, peu ou prou, les mêmes dispositifs qu’il y a quelques années à la Maison Gaïta d’Issy-les-Moulineaux, dans les Hauts-de-Seine (une maison passive à énergie positive de 280 m2 sur trois niveaux, bilan : +1,3 kWh.ep/m2.an) : ultra-compacité du bâti, isolation haute performance, etc. L’indispensable confort d’été est obtenu par la poly-orientation des logements (ventilation traversante), des stores tissus extérieurs sur l’ensemble des ouvertures, des persiennes intégrées aux menuiseries permettant de ventiler les locaux (tout en les protégeant des intrusions) et une végétalisation de l’ensemble des toitures et d’une partie des espaces extérieurs en rez-de-chaussée.

De larges baies en bois triple-vitrage ouvrent sur le passage...
De larges baies en bois triple-vitrage ouvrent sur le passage... - © © Hervé Abbadie

Témoin

Enrichie des expériences capitalisées par l’architecte, l’opération se singularise par la mise en place d’une ventilation hybride débrayable : double-flux à récupération d’énergie (pour les saisons de chauffe et lorsque, durant cette période, la température extérieure est inférieure à 19°C), ventilation naturelle pour la saison hors-chauffe, assurée via les volets de ventilation naturelle dans les appartements (ouverture manuelle lors de l’arrêt de la VMC double-flux, signalée par un témoin lumineux en cuisine). Ces volets de ventilation sont disposés en partie basse des pièces sèches (air neuf) et en partie haute des pièces humides (extraction de l’air vicié). « Un dispositif qui permet de diviser par deux les consommations liées à la ventilation que l’on observe habituellement dans les bâtiments passifs », souligne Pascal Gontier.

Fiche technique

Localisation : Angle 28 rue Pixérécourt/Passage de la Duée, Paris XXe

Programme : Huit logements sociaux «passifs» (BBC -40%, Plan Climat -22%)

Maitrise d’ouvrage : RIVP

Maitrise d’œuvre : Atelier Pascal Gontier, architectes. BET : Tribu (Développement durable), MTC (TCE).

Entreprise : Fayolle

Surface : 662 m2 Shon

Budget : 1 625 967 € HT

Commentaires

Orfèvrerie urbaine, passage de la Duée

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Nouvelles architectures en métal

Nouvelles architectures en métal

Date de parution : 11/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur