En direct

Orchies expérimente le BIM version Puca

Emmanuelle Lesquel |  le 29/09/2017  |  Collectivités localesNordCommunicationNumérique

Nord -

C 'est à quelques kilomètres de Lille, à Orchies (Nord), que la plus importante expérimentation d'une offre lauréate de l'appel à projets « BIM » du Plan urbanisme construction architecture (Puca) vient d'être lancée. Pascal Lemonnier, secrétaire adjoint du Puca, s'est rendu sur place début septembre pour signer le protocole. L'opération de 110 logements initiée par le bailleur Norévie va, dans ce cadre, bénéficier de l'offre Verbatim (Vers un bâtiment intégré et modélisé) proposée par le groupement de Bouygues Bâtiment Nord-Est et de Ginnov. Cette offre, dont l'ambition est notamment de diminuer le coût global des projets via 11 applications innovantes, avait été désignée lauréate de l'appel à projets lancé en 2014 par l'agence interministérielle, afin d'expérimenter et d'évaluer les processus, concepts, idées et services (PCIS) en lien avec le BIM.

Le programme va être l'occasion de tester trois des solutions proposées par Verbatim. Tout d'abord, le dossier des ouvrages exécutés (DOE) sera numérique. « Remis en fin d'opération, il permettra au maître d'ouvrage d'anticiper, d'optimiser et de faciliter la maintenance du bâtiment. Nous allons former des salariés de Norévie au maniement de l'outil », détaille José Liotet, directeur général adjoint de Bouygues Bâtiment Nord-Est. Ensuite, l'offre prévoit la possibilité pour les futurs locataires de réaliser une visite virtuelle en 3D des logements. « D'ici à la fin de l'année, deux appartements et une maison pourront être explorés », précise José Liotet.

Envisager le coût global sur cinquante ans. Enfin, l'offre comprend une simulation du coût global permettant au bailleur d'opter pour les matériaux ayant le meilleur ratio entre coût d'achat et coût de maintenance sur cinquante ans. « Par exemple, pour les revêtements de sol, il est possible de calculer le ratio entre coût par mètre carré et robustesse afin de déterminer lequel offrira le retour sur investissement le plus intéressant », illustre Antoine Guilbert, responsable commercial de Bouygues Bâtiment Nord-Est. Il ajoute que pour les bailleurs, le coût de construction du bâtiment représente sur cinquante ans seulement 25 % du coût global, le reste revenant à la maintenance.

« Nous attendons beaucoup de la réflexion par coût global, qui est une piste encore trop peu explorée. C'est très stimulant de confronter les méthodes et données de Bouygues au travail que nous avons déjà mené avec l'Ecole centrale de Lille depuis trois ans », se réjouit le directeur de Norévie, Jacques Brenot. « Le marché a été passé seulement en réalisation, et pas en conception-réalisation, ce qui n'a pas permis de déployer les 11 applications proposées par Verbatim. Cependant, les trois solutions appliquées couvrent toute la vie du bâtiment », souligne José Liotet.

Il rappelle que Bouygues Bâtiment Nord-Est utilise depuis déjà dix ans la maquette numérique. Douze personnes planchent sur le sujet, dont quatre managers BIM. Ils devraient être bien occupés si l'entreprise gagne le projet de logements Puca/ BIM lancé à Faches-Thumesnil (Nord), cette fois en conception-réalisation. L'entreprise a été retenue pour le concours grâce à l'offre Verbatim.

Coût des 110 logements : 11 211 000 euros HT, soit 1 250 euros du mètre carré intégré. Durée des travaux (commencés en juillet) : 14 mois pour le premier programme de 40 logements (14 individuels et 26 collectifs) et 22 mois pour le second programme de 70 logements (58 individuels et 12 semi-collectifs).

PHOTO - 9187_580115_k2_k1_1408365.jpg
PHOTO - 9187_580115_k2_k1_1408365.jpg
Norévie mise sur le numérique

« Nous comptons de nombreux projets autour du numérique, explique Jacques Brenot, directeur général de Norévie.

Nous cherchons comment numériser à moindre coût l'ensemble des plans de nos anciens bâtiments. Nous passons actuellement un marché pour équiper nos 12 000 bâtiments en étiquette RFID.

Nous saurons ainsi en temps réel quand sont intervenus nos prestataires. » Le bailleur a déjà installé la télé relève sur tous les compteurs d'eau des logements et lance actuellement des marchés pour des ventilations mécaniques contrôlées (VMC) connectées dans 250 à 300 résidences. « Nous serons informés avant les locataires s'il y a une défaillance », souligne le directeur. Norévie développe également des applications pour la gestion des réclamations et va expérimenter un système de visiophonie. « Enfin, nous travaillons sur l'intelligence artificielle pour améliorer l'efficacité d'intervention et les relations avec les locataires », ajoute Jacques Brenot.

Commentaires

Orchies expérimente le BIM version Puca

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX