En direct

Opérations à tiroirs sur le campus

Clotilde de Gastines |  le 20/07/2018  |  Collectivités localesHéraultFrance entière

Montpellier -

Dans le cadre du plan Campus, la communauté d'universités et établissements (Comue) de Languedoc-Roussillon participe à la restructuration d'une zone de 50 ha à Montpellier, qui accueille 32 000 usagers (personnel et étudiants) sur les sites Balard (chimie), Triolet (sciences) et Paul-Valéry (lettres).

« Village des sciences ». A l'entrée du site Triolet, les imposants voiles gris foncé des deux bâtiments du « Village des sciences » sont d'ores et déjà montés en R + 1. L'agence montpel-liéraine BPA (associée au lillois Trace Architectes) a dessiné un premier édifice en forme de « L » (8 668 m2 SP), qui s'étagera sur cinq niveaux le long de la place Eugène-Bataillon. Les 3 000 étudiants de l'UFR sciences passeront entre quatre immenses pieds compas pour rejoindre le parc classé. Au nord, le second bâtiment (3 897 m2 SP) mêlera administration et enseignement (biologie, écologie, avec des salles de TD). La livraison est prévue pour novembre 2019, pour un coût de 21,4 M€. Côté Paul-Valéry, les travaux de l'Atrium, la nouvelle bibliothèque dessinée par l'agence Scau (15 000 m2 SP - 21 M€), débuteront en 2019.

La Comue a confié la maîtrise d'œuvre urbaine et paysagère de la zone à l'agence Base avec Rio, Tecta et Les Eclaireurs (13 M€). Le passage de la ligne 5 de tramway, route de Mende, va reconfigurer le flux piétonnier entre les deux campus. « Ici, la voiture est reine, et il semble que les règles du code de la route ne soient plus respectées une fois passé le portail d'entrée », ironise Jeanne Souvent, chef de projet pour Base, en montrant l'étroitesse des trottoirs et le nombre de véhicules en stationnement. Les interventions démarrées en 2017 visent notamment à apaiser la circulation. Trois accès pour les véhicules sont redessinés aux angles du campus. Quant au cheminement piétonnier, il est marqué par un béton sablé poché aux motifs géométriques. En parallèle, des lieux de rencontres informels seront créés, avec notamment une terrasse ludique.

Des centaines d'arbres plantés. Enfin, cinq bassins de rétention - en plus de l'existant du site Balard - sont prévus afin d'endiguer les problèmes de ruissellement lors des épisodes cévenols. La canopée sera confortée avec la plantation de centaines d'arbres. Et, à la Motte-Rouge, Base a même conçu un terrain de basket inondable de 2 000 m2, dont la mise en chantier est programmée au troisième trimestre 2018.

PHOTO - 14102_856125_k2_k1_2012456.jpg
PHOTO - 14102_856125_k2_k1_2012456.jpg - © AGENCE BASE

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur