En direct

Opco de la construction : Patrick Liébus dénonce un accord «favorable» aux grandes entreprises
- © Capel

Opco de la construction : Patrick Liébus dénonce un accord «favorable» aux grandes entreprises

Augustin Flepp |  le 11/01/2019  |  ArtisanatFormation BTPOpco Construction

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Bâtiment
Artisanat
Formation BTP
Opco Construction
Valider

Alors que les pouvoirs publics doivent statuer début 2019 sur les nouveaux Opco, le président de la confédération artisanale fustige l’accord de branche du 14 décembre rédigé « sans concertation ».

 

A l’occasion des traditionnels vœux de la Capeb, le jeudi 10 décembre, Patrick Liébus est revenu sur le dossier brûlant de la création d’un nouvel opérateur de compétence (Opco) de la construction, qui sera mis en place à partir de Constructys. La confédération artisanale dénonce une fois de plus l’accord de branche qu’elle a signé le 14 décembre 2018 avec les partenaires sociaux. « Il n’y a eu ni concertation, ni concession et encore moins de négociation. C’est un pseudo-accord inadmissible pour nos TPE qui fait la part belle aux grandes entreprises », s’est emporté Patrick Liébus, le président de la Capeb. « En effet, aucune offre de service de formation spécifique n’est proposée aux TPE. Nos entreprises continueront de payer et les grandes entreprises se serviront », a poursuivi, échaudé, Patrick Liébus.

Diktat

La Capeb dénonce l’une des mesures du texte qui prévoit la mise en place d’une section financière spécifique dédiée au développement des compétences dans les entreprises de moins de 50 salariés. Et de rappeler que les entreprises artisanales s’acquittent déjà d’une contribution de 0,35% de la masse salariale, contre 0,20% pour les entreprises de 10 à 299 salariés.
L’organisation patronale a avant tout l’intention de rejoindre l’Opco des professionnels de l’entreprise de proximité et de ses salariés (Pepss), lancé à l’initiative de l’U2P. « La Capeb entend mettre les pouvoirs publics face à leur responsabilité qui doivent se prononcer sur le champ des deux Opco choisis par la Capeb, a lancé Patrick Liébus qui ne se soumettra pas « au diktat imposé par ceux qui n’ont qu’un seul objectif : nous voir disparaître du secteur ». Les pouvoirs publics se prononceront d'ici fin mars dans le cadre de l'examen des agréments des nouveaux Opco.

Stage préalable à l’emploi, travailleurs détachés, santé au travail…

Parmi les autres sujets abordés, l’organisation professionnelle a fait savoir que la représentativité patronale sera l’un des combats majeurs en 2019. La Capeb souhaite que les règles actuelles soient modifiées.
Sur la mise en place du prélèvement à la source, Patrick Liébus déplore « l’absence totale de soutien financier pour les TPE afin de supporter les coûts, notamment les logiciels de paye ». La confédération artisanale demande aux services de contrôle de se montrer « tolérants » avec l’application de cette mesure.
Alors que le projet de loi Pacte sera examiné en première lecture au Sénat le 29 janvier prochain, la Capeb demande de préserver le caractère obligatoire du stage de préalable à l’installation pour les artisans. « Ce stage accompagne les créateurs et repreneurs d’entreprises afin de leur garantir un meilleur taux de réussite », rappelle Patrick Liébus. Le Gouvernement envisage, en effet, de le rendre facultatif.
La Capeb se félicite de l’adoption par le parlement européen de la directive du détachement des travailleurs. « Cette directive constitue une avancée incontestable mais ce n’est pas non plus l’alpha et l’oméga de la lutte contre les fraudes au détachement », constate Patrick Liébus. L’organisation patronale demande une multiplication des contrôles sur le terrain pour lutter contre les fraudes au détachement.
Enfin, la Capeb a fait savoir que la santé et la sécurité au travail feront partie des priorités de l’année 2019.

Commentaires

Opco de la construction : Patrick Liébus dénonce un accord «favorable» aux grandes entreprises

Votre e-mail ne sera pas publié

Jc

14/01/2019 06h:44

Ça chauffe...

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Décrypter les règles du Code de la commande publique issues de la loi MOP

Décrypter les règles du Code de la commande publique issues de la loi MOP

Date de parution : 09/2019

Voir

Initiation aux procédés généraux de construction

Initiation aux procédés généraux de construction

Date de parution : 09/2019

Voir

Construire, rénover et aménager une maison

Construire, rénover et aménager une maison

Date de parution : 09/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur