« On redémarre après quatre semaines d'arrêt » : l'artisanat au temps du Covid-19, ép. 10

« On redémarre après quatre semaines d'arrêt » : l'artisanat au temps du Covid-19, ép. 10

Propos recueillis par Laurent Duguet |  le 15/04/2020  |  100 % gros œuvre CoronavirusVie du BTPEntreprisesEure-et-Loir

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Artisans
100 % gros œuvre
Coronavirus
Vie du BTP
Entreprises
Eure-et-Loir
Valider

Sommaire du dossier

  1. « Avec les gestes barrières, on aurait pu poursuivre l’activité » : l'artisanat au temps du Covid-19
  2. « Je préfère ne pas penser à une deuxième vague… » : l'artisanat au temps du Covid-19
  3. « L'entreprise est prête à affronter une seconde vague » : l'artisanat au temps du Covid-19
  4. « Pas de cadeau aux apprentis en cas de manquements aux règles !» : l'artisanat au temps du Covid-19
  5. « L’activité reprend comme s’il ne s’était rien passé » : l'artisanat au temps du Covid-19
  6. « Mauvaise nouvelle : le parent d’un salarié a le Covid-19 »
  7. « Certains commencent à contourner les contraintes sanitaires ! » : l'artisanat au temps du Covid-19
  8. « J’en suis réduit à stocker les gravats dans mon jardin ! » : l’artisanat au temps du Covid-19, ép. 15
  9. « Le flux tendu est totalement remis en cause » : l'artisanat au temps du Covid-19, ép. 14
  10. « Je refuse de sacrifier ma trésorerie pour le virus ! » : l'artisanat au temps du Covid-19, ép. 13
  11. « J’ai redémarré, mais le Covid-19, ça fait flipper ! » : l'artisanat au temps du Covid-19, ép.12
  12. « Les seuls masques disponibles sont coincés chez mon garagiste ! » : l’artisanat au temps du Covid-19, ép. 11
  13. « On redémarre après quatre semaines d'arrêt » : l'artisanat au temps du Covid-19, ép. 10
  14. « Ce virus va nous permettre d’appliquer le DTU 59.1 ! » : l'artisanat au temps du Covid-19, ép. 9
  15. « Mon gel ? Du nettoyant pour abattant de WC ! » : l'artisanat au temps du Covid-19, ép. 8
  16. « Faut-il monter un échafaudage par salarié ? » : l'artisanat au temps du Covid-19, ép. 7
  17. « J’envisage un redémarrage le 15 avril » : l'artisanat au temps du Covid-19, épisode 6
  18. « Pendant le confinement, les robinets ne cassent pas ! » : l'artisanat au temps du Covid-19, épisode 5
  19. L'artisanat au temps du Covid-19, épisode 4 : « Le redémarrage est prématuré »
  20. L'artisanat au temps du Covid-19, épisode 3
  21. L'artisanat au temps du Covid-19, épisode 2
  22. L'artisanat au temps du Covid-19, épisode 1

Le Moniteur des Artisans suit trois professionnels durant cette période de confinement. Aujourd'hui, notre dixième épisode suit Jérôme Thevard, couvreur-charpentier en Eure-et-Loir, qui emploie treize salariés dont deux apprentis. Et qui reprend le chemin des chantiers.

« La semaine dernière, j’ai travaillé avec une partie de mes salariés sur la future organisation des chantiers. J’ai équipé chaque véhicule d’un kit, comprenant notamment du désinfectant, du gel hydroalcoolique, des gants, bref tous les moyens de protection. Les masques nous manquent encore. J’ai passé une commande de 100 masques alternatifs, soit 10 par salarié, auprès d’un fabricant d’Orléans, que je devrais recevoir au cours des prochains jours. Il nous reste quelques masques FFP2, utilisés pour nous protéger de la poussière de bois, que utilisons depuis le mardi 14 avril et la relance d'activité.

Nous avons appelé tous nos clients en leur soumettant la fiche d’évaluation proposée par l’OPBBTP. En leur faisant valider le questionnaire, il s’agit de les sensibiliser. Bien que nous soyons rarement présents en intérieur, nous désinfectons tous les endroits où nous avons eu un contact ainsi que les matériels et outillage passés de main en main. Et nous nous déplaçons à raison d’une personne par véhicule.

La semaine passée a permis de sensibiliser à nouveau mes salariés sur les gestes barrières. Ils ont le choix. On ne leur impose pas de revenir, mais ce sont des personnes habituées à travailler en extérieur qui, en outre, sont satisfaites des précautions que nous avons mises en place Nous allons décaler la reprise de deux de nos cinq chantiers en cours, un chantier public ainsi qu’une maison neuve où la question de la co-activité n’a pas encore été réglée. Au total, nous aurons eu quatre semaines d’arrêt d’activité. Nous n’allons pas augmenter nos prix dans l’immédiat, mais il va falloir bien comptabiliser ce que la Covid-19 nous coûtera. L’objectif est de terminer le moins mal possible l’année 2020. »

Commentaires

« On redémarre après quatre semaines d'arrêt » : l'artisanat au temps du Covid-19, ép. 10

Votre e-mail ne sera pas publié

ALP

17/04/2020 12h:31

Bonjour, On fait comment si l'on fait du SAV dans le bâtiment ? On ne peut pas suivre le technicien sur tous les SAV pour vérifier qu'il respecte bien les consignes du COVID 19 ! S'il est d'accord pour reprendre son activité mais par contre s'il attrape le COVID 19 sur les chantiers peut-il se retourner contre la société ?Merci de vos réponses.Cordialement.

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Conception et mise en œuvre des garde-corps

Conception et mise en œuvre des garde-corps

Date de parution : 05/2020

Voir

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 05/2020

Voir

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Date de parution : 02/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur