Olivia Grégoire:
Olivia Grégoire, vice-présidente LREM de la commission des Finances de l’Assemblée nationale - © Clarisse Gallois / doc. Olivia Grégoire
Interview

Olivia Grégoire: "Congeler l’économie, pour la décongeler après la crise"

Propos recueillis par Pierre Pichère |  le 24/03/2020  |  NégoceVie du BTPEntreprisesCoronavirusFrance

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Artisans
Négoce
Vie du BTP
Entreprises
Coronavirus
France
Valider

La vice-présidente LREM de la commission des Finances de l’Assemblée nationale détaille la logique des aides aux entreprises adoptées depuis le début de la crise sanitaire.

La semaine passée a été marquée par une passe d’armes violente entre le Gouvernement et le secteur du BTP, accusé de « manquer de civisme ». Comment regardez-vous cette séquence ?

Le BTP a constitué un sujet important la semaine passée, avec deux priorités : la santé et la sécurité des travailleurs d’une part, et la sécurité des infrastructures d’autre part, ce qui ne concerne pas tous les chantiers. L’incompréhension est derrière nous, un accord a été trouvé – et les députés ont été très utiles, car nous avons dès le début de la crise remonté les difficultés liées au secteur du BTP, pour lequel il est difficile de poser une règle unique.

Les mesures de soutien aux entreprises sont désormais opérationnelles. Qu’elle en est l’architecture générale ? Arriverez-vous au « zéro licenciement, zéro faillite » voulu par le président de la République ?

Tous les impôts directs sont suspendus, et l’ensemble des échéances de charges sociales peut être reporté. Il suffit pour cela d’envoyer un mail à l’administration. Restent les impôts indirects, mais si le chiffre d’affaires chute, la TVA chutera avec ! Par ailleurs, l’ouverture large du dispositif d’activité partielle aide les employeurs à tenir le coup.
Nous avons également neutralisé les difficultés bancaires, en garantissant par l’Etat les emprunts des entreprises à hauteur de 300 milliards d’euros. Cela signifie que les prêts bancaires aux entreprises vont devenir beaucoup plus accessibles – et nous réfléchissons d’ailleurs à un prêt à taux zéro. Si des difficultés subsistent, j’invite les entreprises à se tourner vers leurs parlementaires, qui sont là pour contrôler l’exécution de la loi.
Enfin, le Fonds de solidarité se tient prêt à aider toutes les entreprises, de la TPE à la petite ETI. Le dispositif est aussi ouvert aux entreprises en procédure collective.
Sans pression de l’Etat ni des banques, les entreprises devraient pouvoir traverser la crise. Notre idée, c’est de congeler l’économie, et la décongeler à la fin de la crise.

Et les indépendants et les artisans ?

Les indépendants sont éligibles au Fonds de solidarité. Ils peuvent recevoir 1 500 euros pour compenser la perte d’activité du mois de mars 2020. Pour l’heure, le calcul est effectué au regard du mois de mars 2019, ou du CA moyen s’il n’y avait pas de CA en mars 2019. Mais nous pourrons revoir le dispositif dans les prochaines semaines, selon la situation.
Les indépendants, les artisans, comme les TPE peuvent aussi bénéficier des mesures de suspension des loyers ou des factures d’eau, de gaz et d’électricité.

Mais on ne parle, pour les charges sociales comme pour les loyers, que de lissage ou de report. N’est-ce pas décaler le problème ?

Pour l’instant, on ne parle en effet que de lissage. Mais si nous devions en arriver à supprimer certaines créances, nous n’hésiterions pas.

Comment comptez-vous informer les entreprises, et particulièrement les plus petites, des dispositifs existants ? C’est souvent difficile de sensibiliser les artisans...

Les chambres consulaires nous aident beaucoup. Les élus politiques, députés en circonscription, maires, présidents de Conseils régionaux jouent eux aussi un grand rôle. A nous de faire preuve d’inventivité pour aider les entreprises.

Quels enseignements tirez-vous de cette crise inédite ? Quels thèmes révèle-t-elle ?

Tout d’abord, nous devrons nous interroger sur la durabilité de l’environnement des entreprises. Les chaînes d’approvisionnement sont devenues incroyablement complexes, la question de la relocalisation de certaines activités va se poser.
La crise actuelle interroge aussi sur la prise en compte de la performance extra-financière de l’entreprise. L’engagement des collaborateurs et des entreprises ne se limite pas au financier, mais inclut le social, l’environnemental, le sociétal. Nous devons redéfinir ce qu’est une entreprise performante. Cette question est à l’agenda européen pour décembre 2020, à nous d’y travailler de façon plus prégnante.

Des fiches pratiques sur les mesures de soutien

 

Le ministère de l'Economie a publié une série de fiches pratiques pour expliquer comment bénéficier des mesures de soutien. 

 

Retrouvez-les ici : Fiches pratiques

Commentaires

Olivia Grégoire: "Congeler l’économie, pour la décongeler après la crise"

Votre e-mail ne sera pas publié

COBAILLE

26/03/2020 07h:44

Bonjour, " LE SYSTEME FINANCIER " si nous continuons comme l'après 2008..à renflouer sans cesse les Banques !!! Nous allons encore droit dans le mur, nos Dirigeant(e)s actuels au Gouvernement devraient RELOCALISER en France au plus prêt des consommateurs ( écologique et plus censé économiquement afin de redistribuer notre propre richesse qui s'en vas sans revenir )Danger ! si vous faites retravailler trop tôt vos Ouvrier(e)s avant les deux mois prévus.. ils ne pourront plus être présent(e)s physiquement lors de la reprise totale Aillez en priorité une conscience Humaine avant tous pour la Santé de Gens ( vous y compris, lors ce que votre famille sera malade du VIRUS PANDEMIE MONDIALE )

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Initiation à l’architecture, à l’urbanisme et à la construction

Initiation à l’architecture, à l’urbanisme et à la construction

Date de parution : 08/2020

Voir

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Date de parution : 08/2020

Voir

Montage d’une opération immobilière privée

Montage d’une opération immobilière privée

Date de parution : 07/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur