En direct

Evénement

Offres anormalement basses : le débat n'est pas clos

le 07/03/1997

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Valider

Dès que le Conseil d'Etat aura rendu son avis, le Conseil des ministres examinera l'avant-projet de loi portant réforme des marchés publics. Ce pourrait être lors de sa réunion du 26 mars, voire même du 19. Les fédérations professionnelles d'entreprises, qui estiment insuffisant le projet de détection obligatoire des offres anormalement basses, continuent cependant leur action pour essayer d'obtenir leur rejet obligatoire. L'enquête IFOP menée l'été dernier pour le ministère de l'Economie auprès de l'ensemble des maires et présidents de collectivités territoriales faisait en effet apparaître que, non seulement 65 % des élus sont favorables à l'obligation de détection des offres anormalement basses, mais que 56 % d'entre eux sont aussi partisans d'un rejet obligatoire de ces offres.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Date de parution : 12/2019

Voir

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur