En direct

Odyssey 21 continue son chemin
PHOTO - 248646.HR.jpg - © dr

Odyssey 21 continue son chemin

Richard goasguen - |  le 30/10/2009  |  Collectivités localesRéglementationCommande publiqueSeine-MaritimeFrance entière

Le Havre -

Connu à son lancement en 2003 sous l'appellation Tour Jean Nouvel, rebaptisé sous le nom de code Odyssey 21, le projet d'équipement culturel dédié à la mer et au développement durable du Havre repart sur de nouvelles bases, présentées le 19 octobre. « Le projet architectural ne changera pas », affirme toutefois Antoine Rufenacht, maire de la ville. En revanche, l'échéancier oui. Il sortira même des « clous électoraux », ce qui ne semble pas gêner l'élu, sa livraison étant désormais annoncée en 2015.

Partenariat lancé en 2011

Confiée à Alter Museo, la muséographie vient d'être arrêtée. Sur 29 candidats, la scénographie (15 millions d'euros) sera attribuée en mars prochain à l'une des quatre équipes présélectionnées suivantes : Ateliers Jean Nouvel (Paris), agence Du & Ma (Paris), agence Projectiles (Paris) ou Atelier Brückner (Stuttgart). Mi-2011, Jean Nouvel remettra son étude d'avant-projet définitif (APD) et un architecte d'opération sera retenu ultérieurement par le constructeur. C'est également à cette époque que s'effectuera le choix de l'exploitant au terme d'une procédure d'attribution de DSP (délégation de service public). Fin 2011 sera lancée la procédure de PPP en vue du choix du constructeur. Les travaux pourraient commencer début 2013.
Il s'agit toujours d'une tour métallique haubanée et inversée de 120 mètres de hauteur avec un centre d'expositions de 2 800 m 2 au sol, un restaurant panoramique à 45 m de hauteur et un accueil du public sur une plate-forme de 2 000 m 2 située à 90 m de haut.

Une fourchette de 80 à 100 millions d'euros

Adjoint au maire en charge du développement économique et portuaire, Edouard Philippe, se refuse, pour l'heure, à évoquer un coût « alors que les négociations ne sont pas entamées ».
Rappelons que, lors de la remise de l'APS, le maître d'œuvre l'estimait à 42 millions d'euros. Le groupe Suez, seul candidat crédible à la réalisation (DSP), avait fixé la note à 97 millions, d'où l'arrêt des procédures début 2007. Edouard Philippe évoque une fourchette de 80 à 100 millions comme « base de négociation ».

Commentaires

Odyssey 21 continue son chemin

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX