En direct

Odile Decq « restaure » l’opéra Garnier
Un restaurant attendu depuis…136 ans ! En effet, dès l’inauguration de l’édifice en 1875, son architecte Charles Garnier avait envisagé la création d’un tel lieu. - © © Roland Halbe

Odile Decq « restaure » l’opéra Garnier

JACQUES-FRANCK DEGIOANNI |  le 20/07/2011  |  EuropeArchitecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Réalisations
Europe
Architecture
Valider

Patrimoine historique et architecture contemporaine ne sont pas toujours ennemis, à preuve le restaurant qu'Odile Decq a lové dans la rotonde du Palais-Garnier.

Tout juste ouvert au public, le restaurant de 90 couverts de l’Opéra de Paris, dans le IXe arrondissement, a été conçu par Odile Decq. « L’Opéra » - c’est son nom - prend place dans l’ancienne « desserte à couvert » de la « rotonde des abonnés », sous le porche réservé aux habitués, au sortir de leur calèche… Au-dessus d’une salle en rez-de-chaussée, l’architecte a imaginé une mezzanine immaculée qui ondule entre colonnes et parois, supportée par des « piliers techniques » qui abritent l’alimentation électrique et le système de ventilation. « Un vaisseau glissé sous la coupole. Un nuage lové entre l’existant » explique l’architecte peu coutumière d’une écriture aussi sensuelle. Sol et sièges sont tendus de rouge, la couleur fétiche d’Odile Decq. Le lieu est préservé de l’extérieur par un élégant « rideau » de verre ondulé extra-blanc.

Un restaurant attendu depuis…136 ans ! En effet, dès l’inauguration de l’édifice en 1875, son architecte Charles Garnier avait envisagé la création d’un tel lieu. Sans succès. Deux autres tentatives des directeurs Rolf Liebermann (en 1973) et Pierre Bergé (en 1992) échoueront de même. En 2007, Gérard Mortier relancera l’idée via un appel d’offres remporté par le maître restaurateur Pierre-François Blanc.

Fiche réalisation

Maîtrise d'ouvrage : Gumery.
Maîtrise d'œuvre : Odile Decq (ODCBC architectes Urbanistes).
Façade: Odile Decq – ODBC/HDA Hugh Dutton Associés.
BET : Batiserf (structure), MS Consulting (fluides), Studio DAP (acoustique), Setec (sécurité), C2A architectes (cuisines). Principales entreprises : Petit (entreprise générale), Simétal Formes (façades), SOE/Werey Stenger (plâtre - poteaux mezzanine),  Grépi (sol), AMSE (garde-corps, cave à vin, vestiaires), iGuzzini (éclairage), Novifor (tables), Poltrona Frau (chaises), Besse (banquettes).
Projet : 2008. Ouverture : juillet 2011.
Surface : 1 100 m2.
Coût des travaux : 6 millions d'euros HT.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Nouvelles architectures en métal

Nouvelles architectures en métal

Date de parution : 11/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur