En direct

Objectifs 500.000 : Les 5 propositions de CINOV "pour construire mieux et plus"

le 28/01/2014  |  BâtimentEtatTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Profession
Bâtiment
Etat
Technique
Valider

Avec ses 14 syndicats de métiers complémentaires, et ses 17 chambres régionales, la Fédération CINOV apporte sa contribution à la réflexion stratégique « Objectifs 500 000 » menée par la ministre du logement, Cécile Duflot.

La ministre du logement, Cécile Duflot réunit depuis plusieurs semaines les principaux acteurs du logement et du bâtiment afin de recueillir leurs propositions visant à accélérer la construction et la rénovation de logements pour atteindre d’ici 2017, le double objectif de 500.000 logements construits et rénovés. La Fédération CINOV, qui regroupe 14 syndicats professionnels de l’ingénierie, du conseil et du numérique, et 17 chambres régionales, participe aux travaux et apporte, en 5 propositions présentées ici, sa contribution issue de l'expérience de terrain de ses membres, et de la complémentarité entre ses secteurs professionnels.

1. Créer un référentiel favorisant une approche en coût global centrée sur l'usage

Pour CINOV : "la seule issue pour que « se loger » coûte moins cher est l’approche globale, qui intègre l’analyse des coûts dans la durée". Il est "illusoire" poursuit la fédération "d’abaisser le coût de l’ouvrage lors de sa livraison si tous les coûts d’exploitation et de vie du bâtiment ne sont pas anticipés et maîtrisés".

CINOV propose donc de réaliser un référentiel qui serait un véritable guide d’utilisation à l’intention des maîtres d’ouvrage leur permettant ainsi de mieux évaluer et comparer les coûts globaux des projets. Cet outil intégrerait des éléments centrés sur l’usage, pour qu’il puisse être utilisé par le plus grand nombre de professionnels et servirait de guide de bonnes pratiques, de diagnostic d’évaluation lors de la prescription de travaux et d’outil pour l’accompagnement dans la rédaction de cahier des charges. Il servirait également de base à un diagnostic d’adaptabilité, qui permettrait de vérifier si le logement est adapté ou adaptable. Il aurait donc aussi un objectif d’information de l’usager, l’adaptabilité pouvant être un critère d’achat pour de jeunes retraités.

2. Concevoir des constructions évolutives aussi bien en termes de bâti que d’usage

 Dans cette optique, il faut optimiser le foncier et les logements dans la durée par le développement de programmes de logements prenant mieux en compte la mixité et la convertibilité des fonctions.

"Une crèche peut redevenir un logement ou un local commercial, un logement pour 6 personnes peut être divisé en logements pour deux familles, un hôtel peut se transformer en résidence pour personnes âgées… " explique CINOV. Une évolutivité qui ne s'appuie pas forcément sur des partis constructifs légers et/ou démontables. "On pourrait donc concevoir, par exemple, des immeubles/résidences modulables avec des espaces de vie mutualisés (chambres d’amis, salles de réception …) permettant de répondre aux exigences irrégulières, aux familles recomposées etc. et, dans ce même esprit, concevoir des habitations modulables".

3. Améliorer la coopération des acteurs professionnels

CINOV propose d’accroitre et d’améliorer les collaborations entre les professionnels de la chaîne de la construction, en redonnant à l’ingénierie son rôle d’acteur de l’innovation.

4. Mettre en place un pacte avec les assureurs en faveur de l’innovation

Les changements de pratiques et de cultures professionnelles deviennent les fondamentaux de l’univers de la construction. Dès lors, les assureurs doivent aussi contribuer à faire bouger les lignes et nous souhaitons négocier avec eux une gestion plus appropriée des risques inhérents aux innovations.

5. Limiter le périmètre de l’ingénierie publique et préciser les complémentarités entre ingénierie publique et privée

CINOV propose de délimiter clairement le périmètre d’intervention de l’ingénierie publique et de réunir rapidement les acteurs concernés "pour mettre en place les conditions d’une complémentarité riche et productive entre ingénierie publique et privée". Cela afin de mettre en place une ingénierie accessible par l’ensemble des maîtres d’ouvrage leur permettant d’être conseillés pour produire mieux et moins cher.

Commentaires

Objectifs 500.000 : Les 5 propositions de CINOV "pour construire mieux et plus"

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Initiation à la construction parasismique

Initiation à la construction parasismique

Date de parution : 06/2019

Voir

Architectes et ingénieurs face au projet

Architectes et ingénieurs face au projet

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur