En direct

Objectif 500 000 logements : les architectes en colère
Catherine Jacquot, architecte DPLG, élue présidente de l’Ordre des architectes, le 28 novembre 2013 - © © Ordre des architectes

Objectif 500 000 logements : les architectes en colère

DOMINIQUE ERRARD |  le 27/01/2014  |  LogementArchitectureBâtimentEtatTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Profession
Logement
Architecture
Bâtiment
Etat
Technique
Valider

Dans un communiqué du 27 janvier, la présidente de l'Ordre des architectes dénonce les propositions des bailleurs sociaux faites dans le cadre de la démarche lancée fin 2013 par Cécile Duflot pour construire en urgence 500 000 logements par an.

Catherine Jacquot donne de la voix : "l'Union sociale pour l'habitat prépare-t-elle le mal logement de demain?" A peine vient-elle de prendre ses fonctions à la tête du Conseil national de l'ordre des architectes, qu'elle montre du doigt les propositions faites par l'Union sociale de l'habitat dans le cadre des groupes de travail lancés fin 2013, par Cécile Duflot, ministre du Logement, pour la construction de 500.000 logements par an. "Certaines organisations, les bailleurs sociaux en particulier, n’hésitent pas à proposer des solutions alarmantes pour la qualité du logement : typologies standardisées, groupement des commandes sans considération du contexte urbain", affirme-t-elle.

Solutions low cost

La chef de file des architectes dénonce "une vision à la fois dépassée et hasardeuse du logement qui prône un retour à une politique des modèles qui a montré largement ses limites par le passé et conduirait, si elle était mise en œuvre, à une multiplication de produits banalisés et répétitifs, réduisant l’intervention architecturale à son strict minimum". Elle ajoute que la réponse à la demande et à la cherté des prix ne peut passer par des solutions préfabriquées « lowcost » qui ne feront qu’exclure davantage les mal logés.

Dans son communiqué, Catherine Jacquot appelle les bailleurs sociaux à redonner à l’habitat social les qualités d’innovation, de diversité et de valeur exemplaire qu’il mérite.

Retour des chemins de grue

Ce communiqué rejoint le propos que Marie-Françoise Manière, présidente de l'Unsfa (Union nationale des syndicats français d'architectes), a tenu à l'occasion de ses voeux à la profession: "certains participants aux groupes de travail ressortent de vieilles recettes, comme l’approche productiviste des chemins de grue, les économies d’échelle ou les modèles. Nous connaissons l’issue de cette politique : des milliers de logements voués à la démolition, le mal-être dans les cités et la fragmentation de l’espace bâti."

Pour la présidente de l'Unsfa, ces propositions n’ont rien de novatrices et ont pour principale motivation "de s’affranchir d’une saine concurrence, d’augmenter les marges bénéficiaires et de suppléer à une maîtrise d’ouvrage qui a abandonné toute ambition culturelle et sociale."

Commentaires

Objectif 500 000 logements : les architectes en colère

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Éclairage des espaces extérieurs

Éclairage des espaces extérieurs

Date de parution : 05/2019

Voir

DICOBAT Visuel

DICOBAT Visuel

Date de parution : 05/2019

Voir

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur