En direct

Sécurité nucléaire : une enquête parlementaire pointe de
La centrale nucléaire de Nogent-sur-seine (Aube) est au même titre que les autres installations, est en proie au risque terroriste. - © EDF

Sécurité nucléaire : une enquête parlementaire pointe de "nombreuses failles"

M.H. |  le 05/07/2018  |  nucléaire

Généralisation de la sous-traitance, gestion des déchets, menace terroriste...Dans une enquête parlementaire sur la sûreté et la sécurité des installations nucléaires, les députés Barbara Pompili (LREM) et Paul Christophe (UDI) mettent en lumière plusieurs inquiétudes, qu'ils proposent de limiter à travers 33 préconisations. Les industriels du secteur dénoncent un rapport "orienté" et "anti-nucléaire".

C’est un nouveau rapport sur le nucléaire qui ne plaît pas aux industriels du secteur. La commission d’enquête parlementaire sur la sûreté et la sécurité des installations nucléaires, présidé par le député UDI du Nord, Paul Christophe, et menée par la députée LREM de la Somme, Barbara Pompili, a rendu ce jeudi 5 juillet les conclusions de son travail.

« Lorsque nous cherchons des failles, nous en trouvons. Et certaines sont plus préoccupantes que d’autres », a déclaré l’ancienne secrétaire d’Etat à la Biodiversité (2016-2017), lors d’un point presse à l'Assemblée nationale. Ces travaux font suite à la catastrophe de Fukushima mais aussi à plusieurs intrusions sur des sites d'EDF de militants Greenpeace pour dénoncer le "risque nucléaire". Encore mardi, un drone de l'organisation a survolé une centrale proche de Lyon.

La généralisation de la sous-traitance pointée du doigt

« Les installations nucléaires françaises semblent souffrir d’une faille originelle à laquelle il sera difficile de remédier : elles n’ont pas été conçues pour résister à une agression de type terroriste », détaillent les parlementaires. Plusieurs risques ont été identifiés : chute d’avion, incursion de drones, sabotage interne, menace externe (intrusions) ou encore menace informatique.

Le rapport pointe particulièrement les risques liés à la sous-traitance. "C’est l’inquiétude la plus relayée lors de nos auditions, assure Barbara Pompili. 80 % des tâches, aussi bien pour le fonctionnement que pour la maintenance sont confiées à des entreprises sous-traitantes". Ce recours massif entraîne, selon la députée, une perte de compétence des agents d’EDF et pose un problème dans "un secteur où il faut réduire le risque au minimum". Les rapporteurs appellent à une réinternalisation, au sein des exploitants, de certaines activités.

Par ailleurs, les élus s’inquiètent de la situation économique et financière des exploitants, qui peut « vraisemblablement avoir des incidences sur la qualité de sécurité et de la sûreté » des installations. Pour rappel, EDF affiche une dette de 33 milliards d'euros.

Un rapport "orienté et antinucléaire"

Cette commission d'enquête parlementaire propose 33 préconisations pour améliorer la sûreté et la sécurité des installations nucléaires. Elle appelle notamment à renforcer le rôle de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) – notamment en la dotant « de pouvoir de sanction en matière de sécurité passive » ou de repenser la gestion des déchets et des combustibles. Il s'agit également de prévenir les actes de malveillance, en renforçant par exemple le nombre de gendarmes sur site ou en imposant à Google de flouter les images des centrales françaises.

Sans surprise, EDF et Orano, dénoncent un rapport « orienté » à la tonalité « antinucléaire ».  Concernant la sûreté nucléaire, EDF rappelle que « l’Autorité de sûreté nucléaire a d’ailleurs jugé “globalement satisfaisante” la sûreté des centrales nucléaires françaises en 2017 ».

Commentaires

Sécurité nucléaire : une enquête parlementaire pointe de "nombreuses failles"

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur