En direct

Novaxud, une écocité émerge

Fabienne Proux |  le 26/04/2013  |  SartheFrance entièreCollectivités locales

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Sarthe
France entière
Collectivités locales
Valider
Le Mans -

Dans le prolongement du pôle d’affaires Novaxis, au sud de la gare du Mans, le nouveau quartier Novaxud poursuit son développement sur le site de l’ancien hôpital psychiatrique, qui s’étend sur 15 ha. Sous maîtrise d’ouvrage du groupe tourangeau Artprom, il se présente sous la forme d’un écoquartier innovant dans lequel habitat et bureaux fusionneront de façon à mutualiser les besoins (énergétiques, stationnement, collecte des déchets par aspiration…) et les ressources des uns et des autres.

« Le tracé fondateur de Novaxud est celui de l’ancien hôpital sur lequel nous nous appuyons pour tirer des lignes de force qui structureront ce nouveau quartier », assure Thomas Schinko gérant de l’agence Vasconi, architecte mandataire avec Architour (Le Mans). L’enjeu consiste à créer une « cohérence urbaine » autour de ce site classé du XIX e siècle « au patrimoine architectural exceptionnel », en l’intégrant à cette écocité en émergence qui alliera densité de l’habitat, mixité sociale et déplacements doux. L’architecte prévoit « une réhabilitation douce pour ne pas défigurer l’ensemble et préserver l’identité du site totalement fermé et que nous souhaitons ouvrir sur la ville pour redonner de l’urbanité à ce quartier excentré ».
Deux des quatorze bâtiments (9 000 m 2 sur 6 ha) accueillent déjà les services sociaux de la ville. Des études sont en cours pour déterminer les futurs usages du site. Une partie sera conservée et transformée en lieu intergénérationnel avec crèches, établissement d’hébergement pour personnes âgées (Ehpad), foyer pour jeunes travailleurs. Il est aussi question d’un musée sur les traitements psychiatriques, d’un lieu d’exposition d’art contemporain et d’un centre de conférence. « Rien n’est encore figé », prévient Thomas Schinko, d’autant que le site ne peut pas s’adapter à toutes les fonctions. Une autre partie sera démolie et libérera du foncier pour accueillir les divers programmes immobiliers tertiaires et résidentiels.

Quatre tours d’habitat

Sur les 100 000 m 2 de constructions prévues, la première tranche de 23 000 m 2 est achevée et occupée depuis la fin 2012.
La deuxième phase de 18 000 m 2 vient d’être lancée par le bâtiment Adler (2 500 m 2 ) qui sera livré en septembre à la direction départementale de Pôle emploi.
D’ici à 2015 et en fonction du succès de la commercialisation, quatre autres bâtiments - dont les permis de construire ont été accordés - sortiront de terre.
La consultation des entreprises débute ce mois-ci. « Il s’agit uniquement d’immeubles de bureaux, précise François Pillot directeur d’Artprom, les logements sont prévus dans la troisième et dernière tranche, au plus près de l’ancien hôpital et loin des grands axes. » Cette phase, planifiée sur la période 2015/2020, comprendra quatre ensembles répartis sur 45 000 m 2 , composés chacun d’une tour d’habitat et d’une tour de bureaux.

PHOTO - 719530.BR.jpg
PHOTO - 719530.BR.jpg - © Artprom

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Éclairage des espaces extérieurs

Éclairage des espaces extérieurs

Date de parution : 05/2019

Voir

DICOBAT Visuel

DICOBAT Visuel

Date de parution : 05/2019

Voir

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur