Industrie/Négoce

Nouvelle France industrielle : 10,5 millions d’euros pour construire des IGH en bois

Mots clés : Bois - Immeuble de grande hauteur - Monde du Travail - Sécurite des ouvrages

Lors du 4ème comité de pilotage des plans de la Nouvelle France Industrielle, le plan « Industries du bois » a été validé. Son objet, détaillé dans une feuille de route structurée en 5 actions principales : permettre à l’horizon 2020 la création de 10 000 emplois et une augmentation de 4 millions d’euros du chiffre d’affaires de la construction bois (+10%).

 

L’idée était connue : construire des projets pilotes d’immeubles de grande hauteur (IGH) en bois pour amener la filière des industries du bois à se structurer. Restait à déterminer comment, où, quand et pour quel montant.

Un travail auquel s’est attelé le groupe de travail piloté par Franck Mathis et Dominique Weber et validé mercredi 18 juin par le Comité de pilotage des 34 plans de la Nouvelle France Industrielle présidé par le ministre de l’Economie et du Redressement productif, Arnaud Montebourg, et du ministre de l’Agriculture et porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll.

 

Comment ?

 

La maîtrise d’ouvrage des projets serait assurée par une structure de portage ad hoc qui rassemblerait les donneurs d’ordres, les pôles d’innovation, les entreprises de la filière, les fédérations, les financeurs et prendrait en main l’animation de la filière et la promotion de ses actions pour atteindre les grands objectifs du plan. 

Chargée de monter les appels à projets d’études et de collecter les fonds pour la mise en œuvre des actions, cette structure pourra compter sur les travaux de simplification normative menés par une commission technique de la structure de portage et dont la vocation est de lever les freins réglementaires à la réalisation d’IGH/BGH bois. Ces travaux, menés en articulation avec la démarche « Objectifs 500 000 » du ministère du Logement visent trois problématiques :

1. La classe de matériau M0 « incombustible »: un certain nombre de réglementations restreignent à la seule classe M0 les matériaux utilisables. La demande est de substituer une logique de résultats à une logique de moyens, en introduisant une dérogation pour les matériaux bois via l’ingénierie de sécurité incendie comme cela a été fait pour la nomenclature n° 1510 « entrepôts » des ICPE. Le plan et les études qu’il mènera doit fournir les solutions d’ingénierie de sécurité incendie utilisables par dérogation.

2. L’application de la RT 2012 limite l’usage du bois dans les constructions, les propriétés hygrométriques du bois et des produits en bois (CLT, BMR etc…) pour la thermique d’été ne semblant pas suffisamment pris en compte. Le plan permettra à travers les études prévues de fournir à la Commission Th-Bat des éléments pour réviser la règle de calcul. Cette évolution ponctuelle ne remettra pas en cause la RT 2012 dans son ensemble.

3. Exclusion du bois pour les constructions situées en zone de Plan de prévention du risque incendie de forêt (PPRIF) : là aussi, une logique de résultats doit être substituée à une logique de moyens. Pour cela un guide de rédaction des PPRIF devra être finalisé avec la possibilité d’introduire des règles d’ingénierie de sécurité incendie (ISI);

En matière normative, des évolutions peuvent être proposées, relatives :

– A la résistance mécanique et à la stabilité des matériaux pour les sujets de structure bois ;

– A l’absence de normes sur les essences feuillues F pour les produits de l’ameublement.

 

Une fois la question des normes réglée, la structure de portage du plan se chargera d’établir « un état approfondi des marchés-cibles en France et à l’étranger pour les immeubles en bois et les produits issus de bois français, ainsi qu’un parangonnage des solutions techniques et dispositions réglementaires pour les IGH bois dans le monde », cela afin de préparer au mieux le lancement des projets pilotes. Techniquement, des études pluridisciplinaires pourront donner forme aux modules technologiques restant à développer. Leur mise à l’épreuve donnera corps à des solutions techniques qui seront utilisées dans les projets pilotes.

Trois solutions constructives (CLT, BMR, ou systèmes mixtes type néo-colombages) notamment, seront comparées, par des études de conception architecturale et technique, de dimensionnement et de simulation de mise en œuvre. Les maîtres d’œuvre disposeront également d’une « caractérisation physique et mécanique (pour la construction BGH Bois) de l’ensemble des essences nationales valorisables au plan économique (résineux et feuillus) » et pourront « éprouver par simulation numérique des assemblages-bois soumis à de très fortes sollicitations ».

 

Où ?

 

La feuille de route propose deux solutions pour sélectionner les territoires qui accueilleront les projets pilotes : un concours national organisé par le Plan Urbanisme Construction Architecture qui pourrait repérer 5 à 10 territoires de projet (« un maire + un promoteur » + maîtrise d’oeuvre+ constructeur bois) intéressés par le concept BGH Bois ;  un appel à proposition pour sélectionner des collectivités qui s’engageraient à lancer deux ou trois appels à projets par an sur des terrains municipaux pouvant accueillir des IGH Bois.

Ainsi, suggère  le groupe de travail : « une vingtaine de villes ou intercommunalités pourraient être sélectionnées sur leur engagement à lancer deux ou trois appels à projets par an sur des terrains municipaux pouvant accueillir des immeubles en construction bois intégrale. »

 

Quand ?

 

Dès validation du plan et jusqu’à mi-2015, les premières actions  visant à préparer la mise en œuvre des projets d’IGH bois seront entreprises. Puis de mi-2015, « jusqu’à la fin du plan ». Franck Mathis estimait que les premiers immeubles pourraient sortir de terre en 2017.

 

Pour quel montant ?

 

L’ensemble des actions de développement des projets pilotes s’élève à un montant de 10,39 millions d’euros TTC. Il sera soutenu, selon les règles des dispositifs d’aides existants, dans une enveloppe maximale de 7,35 millions.

 

 

Consulter la feuille de route « Industries du bois »

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X