Entreprises de BTP

Nouvelle flambée de l’immobilier en Grande-Bretagne

La hausse des prix de l’immobilier en Grande-Bretagne s’est poursuivie en juillet, atteignant plus de 20% sur un an, selon les données publiées par la banque Halifax, dont les statistiques constituent le principal baromètre du marché. Les prix ont augmenté de 1,9% par rapport au mois de juin et de 20,8% sur les douze derniers mois a précisé, dans un communiqué, Halifax, premier établissement de crédit immobilier du pays.
« La pénurie de maisons à vendre est un des principaux facteurs de hausse des prix, notamment dans le sud du pays et à Londres. Le nombre de maisons à vendre chez les agents immobiliers est à son niveau le plus bas depuis plus de 20 ans », a souligné la banque.
L’établissement s’attend toutefois à un ralentissement de cette hausse au cours des prochains mois.

« Nous prévoyons un ralentissement de la hausse des prix dans les mois qui viennent, car les taux d’intérêt devraient augmenter, le nombre des achats de logements destinés à la location diminuer et la hausse des salaires se stabiliser, ce qui devrait réduire la demande », conclut la banque. Les ménages britanniques achètent généralement leur logement et les prix de l’immobilier sont l’un des indicateurs clés de l’état de santé de l’économie britannique.
Depuis plusieurs mois, les économistes s’interrogent sur la possibilité d’un crash semblable à celui du début des années 90. Ils jugent toutefois cette possibilité peu probable en raison du bas niveau des taux d’intérêt. La Banque d’Angleterre devrait les relever au cours des prochains mois mais les analystes tablent sur une hausse très graduelle.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X