En direct

Nouvelle baisse de la production PROVENCE-ALPES-COTE-D'AZUR

le 05/12/1997  |  ConjonctureLogementEvénementEntreprisesBouches-du-Rhône

-L'année 1997 n'aura pas été celle de l'embellie pour les entreprises BTP de Corse, Paca et Languedoc-Roussillon. L'emploi et la production ne décollent pas et 1998 s'annonce plein d'incertitudes. Dans ce contexte, largement teinté de gris, quelques PME sont parvenues à tirer leur épingle du jeu. -Nous vous présentons, département par département, les constructeurs et les industriels qui émergent : les majors de la façade méditerranéenne.

L'année 1997 n'aura pas été celle de la reprise tant attendue dans la région Paca. Malgré l'amélioration de quelques indicateurs, le volume de l'activité BTP enregistre une nouvelle baisse (- 1,7 %).

Dans certains départements, la récession atteint des proportions dramatiques si on la cumule aux résultats négatifs des années précédentes. Dans le Var ou les Alpes- Maritimes, par exemple, la production a chuté de plus de 30 % depuis 1990. Cet effondrement de l'activité se concrétise par un nouveau ralentissement de la production de logements collectifs (- 5,9 %) et de la forte diminution de la construction de bâtiments non résidentiels privés ou publics (- 9,5 %).

Cette tendance lourde se traduit bien évidemment sur les effectifs des entreprises qui, cette année encore, ont été sensiblement réduits. Selon l'Assedic, le BTP régional a perdu 5 960 emplois au cours des douze derniers mois, soit une diminution de plus de 10 % en deux ans.

La morosité de la conjoncture ne doit cependant pas faire oublier l'amélioration de certains secteurs. On assiste notamment à un léger redémarrage des travaux d'entretien et à une stabilisation, à un bon niveau, de la production de logements individuels. Des logements individuels visiblement dopés par les effets des 9 056 prêts à taux zéro accordés en Paca en 1996.

En ce qui concerne les travaux publics, l'année écoulée aura été celle des contrastes. Si les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse tirent leur épingle du jeu, grâce à la montée en puissance du TGV, les départements alpins continuent de souffrir de la faiblesse des marchés. Et ce n'est pas le gel du tronçon de l'A51 « La Saulce - col du Fau » (90 km) qui va améliorer la situation.

La filière « amiante » en plein essor

La crise contraint les entreprises du BTP à rechercher sans cesse des marchés porteurs. Le plus récent est incontestablement celui du désamiantage. La réglementation oblige à retirer l'amiante de tout bâtiment (privé ou public) avant le 1er janvier 2001.

Cette obligation crée de facto une immense demande chez les propriétaires et les bailleurs collectifs. Pour la France entière, on estime en effet à 10 000 bâtiments, soit 100 millions de mètres carrés, le marché potentiel du désamiantage. En Paca, aucune statistique n'est disponible, mais on sait que les édifices renfermant de l'amiante sont très nombreux, en particulier dans les locaux scolaires, les bâtiments administratifs et industriels, les chaufferies d'immeuble ou les gymnases.

En 1996 et 1997, les entreprises ont commencé à s'intéresser de très près aux techniques du désamiantage. Au cours des derniers mois, 52 PME ont obtenu la qualification Qualibat « amiante » sur l'ensemble du territoire national. Elles sont moins d'une dizaine en Paca. Autant dire que les carnets de commandes sont remplis pour plusieurs mois.

Alpes Maritimes

TARMAC FRANCE

BTP

CHIFFRE D'AFFAIRES : 1 400 MF

EFFECTIFS 1996 : 1 570

PHOTO : Bernard Nicoletti, Président

BALITRAND

Négoce

CHIFFRE D'AFFAIRES : 525 MF

EFFECTIFS 1996 : 355

PHOTO : Raymond Balitrand, Président

Var

SOGEA

BTP

CHIFFRE D'AFFAIRES : 90 MF

EFFECTIFS 1996 : 90

PHOTO : Jean-Michel Filleul, Directeur

MATERIAUX REUNIS

Négoce

CHIFFRE D'AFFAIRES : 447 MF

EFFECTIFS 1996 : 440

PHOTO : Patrick Caternet, Président

Hautes-Alpes

QUEYRAS

BTP

CHIFFRE D'AFFAIRES : 192 MF

EFFECTIFS 1996 : 243

PHOTO : Philippe Queyras, Président

ANDRETTY

Négoce

CHIFFRE D'AFFAIRES : 98 MF

EFFECTIFS 1996 : 96

PHOTO : Christian Aubert, Président

Bouches-du-Rhône

SNEF

Electricité industrielle

CHIFFRE D'AFFAIRES : 1 480 MF

EFFECTIFS 1996 : 3 000

PHOTO : jean-Pierre Dreau, Président

RICHARDSON FRERES

Négoce

CHIFFRE D'AFFAIRES : 1 600 MF

EFFECTIFS 1996 : 1 100

PHOTO : Jean-Pierre Richardson, Président

Vaucluse

GSE

Ingénierie

CHIFFRE D'AFFAIRES : 373 MF

EFFECTIFS 1996 : 80

PHOTO :Jean-Pierre Huges, Président

LAFARGE PLATRES

Plâtre

CHIFFRE D'AFFAIRES : 2 013 MF

EFFECTIFS 1996 : 1 500

PHOTO : Jean-Louis Nicolas, Président

Alpes-de-Hautes-Provence

GARDIOL

Terrassement, génie civil, VRD

CHIFFRE D'AFFAIRES : 265 MF

EFFECTIFS 1996 : 310

PHOTO : Frédéric Gardiol, Président

PERASSO-DAC COLAS MEDITERRANEE

Granulats, béton, produits de béton

CHIFFRE D'AFFAIRES : 50 MF

EFFECTIFS 1996 : NC

PHOTO : Michel Ferrer, Directeur

ENTRETIEN BERNARD NICOLETTI, « La gestion du risque est devenue primordiale» Président de Tarmac France, de l'Union patronale interprofessionnelle des Alpes-Maritimes, Bernard Nicoletti évoque les mutations du BTP.

Comment appréhendez-vous la situation du BTP dans la région ?

Depuis cinq ans, nous sommes entrés dans une crise très dure qui implique une adaptation permanente des entreprises et de leurs effectifs, et celle-ci n'est pas terminée.

Pensez-vous qu'une fois ce cycle passé, le BTP puisse recouvrer une certaine croissance ?

L'ère des grands plans, des grands travaux financés par l'Etat est révolue, d'autant que l'intégration européenne et la mise sur pied de l'euro obligent, pour quelques années encore, à lutter contre les déficits publics. Une relance par la dépense publique n'est concevable que si des choix différents sont opérés entre investissement et fonctionnement. Or, et c'est toute la difficulté du BTP qui a l'Etat et les collectivités comme principaux clients, il lui est délicat de solliciter des arbitrages différents, au profit du secteur.

Où seraient donc les possibilités de relance, les gisements d'activités ?

L'Europe, modifiant des réglementations nationales, peut susciter des dynamiques d'investissement nouvelles, dans le secteur privé notamment. Il y a aussi les marchés futurs : les transports, l'assainissement, etc. Dans notre région, à fort pouvoir d'attraction, une attention particulière devra être portée à l'environnement. Cela va générer, dans les prochaines années, des projets d'aménagement ambitieux, exemplaires.

Quelles sont les conséquences de ces évolutions dans la structuration du secteur ?

Rien ne me paraît vraiment bouleversé. Il y a et il y aura toujours des artisans, des PME régionales et des majors en concurrence binaire. La taille des entreprises, leur nombre vont encore évoluer, mais pas l'organisation du secteur. Les mouvements de concentration, en revanche, ne sont pas achevés.

Et dans la conduite d'une entreprise ?

Quand le marché était là, la fonction d'encadrement était prépondérante. Elle l'est toujours, mais la compétence commerciale est devenue indispensable. Aujourd'hui, contraction de l'activité et guerre des prix aidant, la notion de gestion du risque sur un chantier est prépondérante. L'autre enjeu fort est la gestion des ressources humaines. Nous n'arrêtons pas de réduire nos effectifs. Jusqu'où pourrons-nous aller sans affecter la motivation de nos personnels, sans mettre en cause leur implication dans la vie de l'entreprise ?

%%GALLERIE_PHOTO:0%%

Commentaires

Nouvelle baisse de la production PROVENCE-ALPES-COTE-D'AZUR

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX