En direct

Nouvelle baisse de la prod uction LANGUEDOC-ROUSSILLON Une période en demi-teinte

le 05/12/1997  |  ConjonctureImmobilierEvénementAudeHérault

Avec la stabilité de la construction de logements neufs - environ 11 000 par an en 1994, 1995 et 1996 - le bâtiment a fait front à la récession enregistrée ailleurs en France, tandis que l'activité des travaux publics a été en recul en 1996, pour la deuxième année consécutive. Ces chiffres relativement contrastés colorent cette période en demi-teinte.

Les résultats des entreprises sont tout aussi divers. Certaines ont connu, en 1996, une forte croissance comme Javel (équipements électriques, groupe Clémessy) et Soleg (construction, groupe Fougerolle) à Montpellier , Sobelec (électricité) à Castelnaudary ou Altrad Développement (échafaudages et matériel pour le bâtiment) à Florensac. D'autres encore ont affiché de beaux résultats telle Roxim (promotion) à Montpellier. En revanche, d'autres sociétés ont reculé, en 1996, telles SM (construction) à Narbonne , Sogetralec (réseaux électriques) à Béziers ou la Méridionale de travaux (construction, groupe Bouygues) à Montpellier.

Cependant, l'embellie constatée globalement depuis le début de 1997 ouvre de nouvelles perspectives. En septembre dernier, le nombre de logements autorisés était supérieur de 3 %, sur un an, à celui de septembre 1996.

Et, pour les locaux, la hausse était de 33 %. Le secteur de la réhabilitation gardait sa vitalité. Mais, même si l'Hérault et l'agglomération montpelliéraine manifestent un dynamisme particulier, pas toujours partagé ailleurs dans la région, l'horizon du BTP semble s'être en partie dégagé.

Pyrénées-Orientales

SOTRANASA

Téléphonie réseaux

CHIFFRE D'AFFAIRES : 23,2 MF

EFFECTIFS 1996 : 75

PHOTO : Jean-Pierre Navarro, Président

ANSA

Distribution matériel TP

CHIFFRE D'AFFAIRES : 23 MF

EFFECTIFS 1996 : 17

PHOTO : Jacint Luceno, Président

Hérault

BEC

BTP

CHIFFRE D'AFFAIRES : 1 800 MF

EFFECTIFS 1996 : 1 416

Gérard Sorel, Président

POINT P LA MERIDIONALE

Négoce

CHIFFRE D'AFFAIRES : 914 MF

EFFECTIFS 1996 : 360

PHOTO : Antoine Sonnier, Président

Gard

RICHARD DUCROS

Constructions métalliques

CHIFFRE D'AFFAIRES : 295MF

EFFECTIFS 1996 : 285

PHOTO : Jean Garrigues, Président

AGEI

Matériels électriques

CHIFFRE D'AFFAIRES : 672,2 MF

EFFECTIFS 1996 : 300

PHOTO : André Saurel, Président

Aude

SM ENTREPRISE

BTP

CHIFFRE D'AFFAIRES : 138,9 MF

EFFECTIFS 1996 : 140

PHOTO : André Maratuech, Président

GUIRAUD FRERES

Tuiles et briques

CHIFFRE D'AFFAIRES : 320 MF

EFFECTIFS 1996 : 319

PHOTO : Jacques Guiraud, Président

Lozère

STPL (SCREG SUD-EST)

TP

CHIFFRE D'AFFAIRES : 39 MF

EFFECTIFS 1996 : 65

PHOTO : Gérard Bonhomme, Président

SOPREMA

Matériaux de construction

CHIFFRE D'AFFAIRES : 20 MF

EFFECTIFS 1996 : 34

PHOTO : Jacques Mialanes, Président

Les PME perdent du terrain

Une étude, réalisée en 1995 par la cellule économique du BTP et actualisée cette année (« Le Moniteur » du 28 septembre), le démontre : l'appareil de production du BTP en Languedoc-Roussillon continue à se restructurer, notamment aux dépens des entreprises de taille moyenne. Cette étude souligne une série de phénomènes : De 1983 à 1993, le nombre d'entreprises a diminué de 6 % à 13 %, selon les sources, l'effectif moyen par entreprise a reculé. Le phénomène de contraction a été particulièrement marqué dans les entreprises de 10 à 49 salariés : l'effectif y a été amputé d'un quart. Dans le même temps, les entreprises artisanales et celles occupant plus de 200 salariés ont mieux résisté que les entreprises de taille moyenne.

Un autre enseignement de l'étude reste à l'ordre du jour : le renforcement des entreprises nationales dans le tissu de production du Languedoc-Roussillon. Les majors du BTP (Bouygues, CGE, Lyonnaise des eaux-Dumez, Eiffage) sont de plus en plus présents. Ils se développent soit par des rachats, soit par la conquête des marchés. Entre la floraison des entreprises artisanales, y compris celles qui naissent par essaimage après la disparition d'une PME, et la croissance des grandes sociétés, la place des PME continue donc à se restreindre.

Commentaires

Nouvelle baisse de la prod uction LANGUEDOC-ROUSSILLON Une période en demi-teinte

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX