En direct

Nouvel éclat pour l’étoile ferroviaire
CARTE - MN5479_Dijon_V2.ai - ©

Nouvel éclat pour l’étoile ferroviaire

Dossier réalisé par Christiane Perruchot |  le 27/11/2008  |  EnergieCollectivités localesArchitectureAménagementUrbanisme

En décembre 2011, l’étoile ferroviaire dijonnaise va retrouver son éclat du XIXe siècle. Le TGV Rhin-Rhône rend à la capitale de la Bourgogne la place qu’elle avait perdue dans les années 1980, avec le passage de la LGV Sud-Est à la lisière du Morvan. A une heure de Mulhouse, Dijon redevient une clé de l’axe est-ouest. A l’étude, les branches sud et ouest de la ligne auront le même rôle sur l’axe nord-sud. L’arrivée du TGV Rhin-Rhône, avec une gare nouvelle en 2020-2025, va transformer l’urbanisme de Dijon. Des opportunités foncières et une forte demande de logements confortent la mutation. François Rebsamen, maire de Dijon et président de la communauté d’agglomération, veut promouvoir « la première ville écologique de France » dans la continuité de son prédécesseur Robert Poujade, créateur du ministère de l’Environnement. Ambition affichée dans la révision du plan local d’urbanisme, dans le plan local de l’habitat, dans la gestion du patrimoine municipal ou le futur schéma de cohérence territoriale (Scot).

5

Le Grand Campus

L’esplanade Erasme lance le volet urbanistique du projet Grand Campus : isolation, chaufferie bois, mise aux normes handicapés, création d’une salle de rencontres. Emprunté en partie par le tramway, un mail piétonnier d’un kilomètre reliera les espaces publics du campus au site hospitalier du Bocage.

Maîtrise d’œuvre : Atelier Ruelle Paysage (Angers) et Alfred Peter (Strasbourg). Coût : 6,3 millions d’euros.

Stade de football

Prévue pour l’accession en Ligue 1 du Dijon Football Côte-d’Or, la transformation du stade Gaston-Gérard en stade à l’anglaise se réalise en plusieurs tranches. La tribune nord d’une capacité de 4 000 places sera livrée en janvier. Une tribune sud couverte de panneaux photovoltaïques sera construite dans la foulée. Maîtrise d’œuvre : Michel Rémon et Igrec Ingénierie. Coût : 20 millions d’euros (TTC).

Musée des Beaux-Arts

Jusqu’en 2017, trois tranches donneront plus de place aux collections du palais des Etats de Bourgogne. Les réserves sont transférées en zone industrielle nord (architectes : Denu et Paradon ; livraison : en 2010), l’administration dans l’ancienne église Saint-Jean. Lancée en mai 2008, la rénovation de la galerie Bellegarde s’achèvera en 2012. Maîtrise d’œuvre : Ateliers Lion et Eric Pallot, architecte en chef des Monuments historiques. Coût : 50 millions d’euros HT.

Tour Elithis

Le 5 janvier, le bureau d’études dijonnais Elithis s’installera dans la tour de 10 étages qu’il construit pour abriter son siège social entre autres. D’une performance théorique de 20 kWh/m2.an, le bâtiment passif de 5 000 m2 passera en énergie positive grâce au comportement de ses occupants. La ventilation naturelle triple flux adaptée au projet fera l’objet d’un brevet. Maîtrise d’œuvre : Arte Charpentier (Paris). BET (thermique) : Elithis. Coût : 12 millions d’euros.

Les autres projets Parc d’activités intercommunal nord-est (Saint-Apollinaire/Quétigny)

L’aménagement d’un parc d’activités de 100 ha à Saint-Apollinaire et Quétigny se veut exemplaire sur le plan environnemental. Pour la création de la ZAC, le Grand Dijon a associé la SEM d’aménagement de l’agglomération à la maîtrise d’œuvre, aux côtés du paysagiste Alfred Peter et des bureaux d’études Bafu (voierie) et Terre-Eco (environnement). Premiers permis en 2012.

Centre hospitalier universitaire du Bocage

Eiffage Construction Centre Est achèvera fin 2012 la reconstruction de l’hôpital général du centre-ville sur le site du Bocage. Une 1re tranche (80 % du complexe de 8 niveaux) sera opérationnelle au 2e semestre 2010. Un bail emphytéotique hospitalier (BEH) complète cette opération de 250 millions d’euros. Gespace (mandataire), Pertuy Construction, Philippe Weitling (architecte), Dalkia et Sicolbail réalisent le centre de logistique de 1 600 m2, dans le cadre d’un bail de 25 ans.

Le tramway pour l’hiver 2012-2013

Les deux lignes du tramway forment une étoile à trois branches de 18,6 km (total des deux lignes) entre Chenôve, au sud de l’agglomération, le parc Valmy au nord et Quétigny à l’Est. Un tronçon commun d’un kilomètre contourne le centre historique par les boulevards haussmanniens jusqu’à la gare, faisant de la place de la République le principal site d’échanges des transports urbains. La mise en service est prévue à la fin 2012 ou au début 2013.

Liaison intercommunale nord (Plombières, Talant, Daix, Dijon)

Le contournement de Dijon, en attente depuis 30 ans, sera livré en 2012. Les travaux sur 7,5 km seront menés en management environnemental ISO 14 001 dès le 1er lot de terrassements et ouvrages d’art (Toarc) au printemps 2009. Début 2010 démarrera le creusement du tunnel de la Peute Combe (600 m). Maîtrise d’ouvrage : l’Etat. Coût : 133 millions d’euros (valeur 2003).

Centre de commandes de la LGV Rhin-Rhône

1 500 m2 de panneaux photovoltaïques habillent le centre de commandes de la LGV Rhin-Rhône, dont la construction s’achève en mars 2009. Réseau ferré de France prévoit une mise en service partielle au 3e trimestre 2010 pour le réseau régional. Maîtrise d’œuvre : Archi-Tech (Besançon) et Archimen (Dijon). Entreprise générale : Marc Curot Construction. Coût : 80 millions d’euros (10 millions pour le bâtiment).

Quartiers Grand Sud (Dijon)

En cours d’acquisition par la Ville, les friches militaires représentent 300 ha à urbaniser. Elles comprennent le quartier du pont des Tanneries, objet d’un concours Europan remporté par Magali Volkwein, et les sites des Minoteries et de l’hôpital général, transféré au CHU du Bocage à la fin de 2012. Les trois équipes Dusapin-Leclerc, AUC Decoster et CITArchitecture ont proposé des scénarios d’organisation de l’espace dans le cadre d’une étude de définition simultanée.

Cet article fait parti du dossier

Agglomération de Dijon

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur