En direct

Nouvel appel d'élus en faveur du projet de tramway Villejuif-Juvisy, via Orly

DEVIGE-STEWART Thierry |  le 15/10/2003  |  ConjoncturetransportCollectivités locales

Des élus et responsables économiques en banlieue sud-est de Paris viennent de souligner la nécessité de lancer en 2003, comme prévu, l'enquête publique sur le projet de tramway Villejuif-Juvisy, via Rungis et l'aéroport d'Orly.
Ces acteurs, réunis au sein de l'ADOR (Association pour le Développement économique du pôle Orly-Rungis) et de l'Association pour le prolongement de la ligne de métro n° 7, se sont inquiétés que puisse être retardée, de plusieurs années, la mise en service du premier tronçon reliant Villejuif à Athis-Mons, prévue initialement pour 2007.
Le schéma de ce futur premier tronçon entre Villejuif Louis Aragon et l'aéroport d'Orly/Athis Mons (11 km, 18 stations) a été approuvé par le conseil d'administration du STIF (syndicat de transports d'Ile-de-France) le 10 octobre 2002 pour un coût évalué à 228,75 millions d'euros, ont-ils indiqué.
Le député maire UMP de Thiais (Val-de-Marne) a précisé que le STIF avait demandé au préfet du Val-de-Marne que l'enquête publique soit lancée en 2003, alors que la préfecture envisageait de lancer cette enquête en avril prochain.
Le maire de Chevilly-Larue, Christian Hervy (PCF) a insisté pour que "le premier tronçon aille jusqu'à Orly suivant l'engagement initial, et non pas seulement jusqu'à Rungis La Fraternelle, malgré des problèmes de surcoûts".

Pierre Lefort, qui dirige la SOGARIS (société immobilière louant quelque 200.000 m2 d'entrepôts à Rungis) et préside l'ADOR, a insisté sur l'intérêt de ce projet de tramway qui traversera des zones d'activités tertiaires, semi-industrielles, commerciales. Avec ce tramway, "bien connecté aux bus du Trans Val-de-Marne de Créteil-Rungis, les entreprises pourraient disposer d'une croix Nord-Sud et Est-Ouest de transports en commun qui permettrait d'être toutes mieux reliées à l'aéroport d'Orly", selon M. Lefort.
A la préfecture du Val-de-Marne, on assure que "tout sera mis en oeuvre pour une enquête publique la plus rapide possible, malgré la multiplicité des maîtres d'ouvrages et la grande complexité du dossier". "Le préfet du Val-de-Marne va communiquer dans les prochains jours, en octobre, un calendrier tel qu'il résulte de l'avancement des études", a-t-on précisé à l'AFP.

Commentaires

Nouvel appel d'élus en faveur du projet de tramway Villejuif-Juvisy, via Orly

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur