En direct

Nouveau souffle pour les coteaux du Bel-Air à Saint-Germain-en-Laye
Deux volumes circulaires, l’un dédié aux commerces, l’autre aux services publics ponctuent, la piazza. - ©

Nouveau souffle pour les coteaux du Bel-Air à Saint-Germain-en-Laye

CHESSA Milena |  le 19/12/2007  |  France entièreConcoursArchitectureYvelinesProfessionnels

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France entière
Réalisations
Concours
Architecture
Yvelines
Professionnels
Valider

L'agence Hélène Fricout-Cassignol Architectes a remporté le mois dernier le réaménagement de la dalle des coteaux du Bel-Air à Saint-Germain-en-Laye (Yvelines). Extraits de la note de présentation rédigée par l'équipe lauréate.

Le projet urbanistique retrouve la pente et s’inscrit dans la continuité du paysage
Notre projet consiste à relier les différents espaces du quartier jusqu’alors fragmentés et juxtaposés en s’inscrivant dans la continuité du paysage existant, celui du coteau. S’appuyant sur la pente naturelle le projet offre : une vraie place, urbaine et résidentielle ; un accès de plain-pied aux commerces, aux équipements publics, aux activités du marché ; une mobilité aisée, sans rupture brutale de niveau, sans escalier et sans ascenseur, sans passerelle, avec un cheminement intégré à la déclivité douce et praticable par tous…

Le projet architectural prolonge les silhouettes des bâtiments à proximité
Les deux volumes circulaires - l’un dédié aux commerces, l’autre aux services publics - ont une forme qui répond à la liberté d’implantation caractéristique des quartiers des années 70. Leur hauteur - d’un étage pour les commerces, de deux étages pour les équipements - prolonge les silhouettes des bâtiments à proximité. Les pôles dialoguent tous deux avec le niveau haut et le niveau bas de la place, créant une réelle interaction entre les activités et l’espace public.
Le pôle commercial est implanté au bas de la pente, accessible depuis le boulevard Berlioz et desservi directement par le parking. Au niveau de la rue Schubert, il offre des boutiques et un restaurant-brasserie qui bénéficie d’une terrasse en surplomb du quartier. Le pôle des services publics visible de tous en haut de la pente, a son entrée orientée vers le centre de la place. Il vient clore la zone résidentielle située au sud-ouest de la place. Il abrite au dernier étage les logements.

Cliquer sur les images pour les agrandir - ©
Fiche technique


Maîtrise d’ouvrage : ville de Saint-Germain-en-Laye.
Maîtrise d’oeuvre lauréate : Hélène Fricout-Cassignol Architectes, architectes ; Argile, co-traitant structure ; Cap Ingélec, co-traitant fluides ; Bureau Michel Forgue, co-traitant économiste.
Surfaces : 5.100 m2 d'emprise urbaine et 2.500 m2 de bâtiments neufs.
Budget : 5,1 millions d'euros HT.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Nouvelles architectures en métal

Nouvelles architectures en métal

Date de parution : 11/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur