En direct

« Nous suivons la tendance nationale »

Propos recueillis par Emmanuel Thérond |  le 17/06/2011  |  Collectivités localesAllierCantal

PUY-DE-DÔME -

Qu’attendez-vous de votre assemblée générale (1) et du congrès national de la Fédération française du bâtiment ?

Notre département n’a jamais accueilli le congrès de la fédération. Il s’agit donc d’un événement très important pour nous, avec plus de 600 congressistes attendus. C’est un taux de participation record. Déjà, la Cité des bâtisseurs avait eu un retentissement important en 2010, place de Jaude, à Clermont-Ferrand. Pour nous, ce sera l’occasion de valoriser notre région. Les tables rondes organisées lors de l’assemblée générale, sur le thème des commandes privées et publiques, seront l’occasion de dresser quelques perspectives.

Justement, dans quel contexte s’inscrivent ces deux rendez-vous ?

En Auvergne, les départements de l’Allier et du Cantal ne bénéficient pas de la reprise, contrairement aux départements de la Haute-Loire et du Puy-de-Dôme. Dans notre département, nous suivons la tendance nationale, avec 37 % d’augmentation de logements autorisés entre 2009 et 2010, et 22 % de logements commencés. A l’inverse, le non-résidentiel ne redémarre pas, avec - 21 % de chantiers autorisés, et - 29 % de chantiers commencés. La rénovation se situe quant à elle dans une croissance molle. Le dernier chiffre est le plus rassurant : l’emploi repart pour la première fois à la hausse depuis trois ans, avec près de 11 780 salariés du bâtiment à la fin du mois de mars 2011, contre 11 653 fin décembre.

Quels combats menez-vous actuellement ?

Nous nous battons contre les prix anormalement bas, malgré une reprise de l’activité, mais également contre le statut d’auto-entrepreneur, les délais de paiement trop long, etc. Notre fédération demande également le maintien de la TVA à taux réduit, et une sécurisation du cadre de l’emploi, en raison d’une instabilité juridique. Nous veillons enfin à ce qu’il y ait un équilibre entre les artisans, les PME et les entreprises générales dans les marchés publics. En période pré-électorale, nous allons rester force de propositions.

PHOTO - 565135.BR.jpg
PHOTO - 565135.BR.jpg

Commentaires

« Nous suivons la tendance nationale »

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur