En direct

« Nous réaliserons un effort inédit pour les infrastructures »
Elisabeth Borne, ministre des Transports - © BRUNO LEVY / LE MONITEUR

Interview

« Nous réaliserons un effort inédit pour les infrastructures »

maillet |  le 16/11/2018  |  TransportsElisabeth BorneMinistère des Transports

Présentée sous peu, la loi d'orientation des mobilités définira une stratégie nationale pour les dix ans à venir.

Entretien avec Elisabeth Borne, ministre des Transports.

Où en est la loi d'orientation des mobilités (LOM), repoussée plusieurs fois ?

Elle est en cours d'examen au Conseil d'Etat et au Conseil économique social et environnemental (Cese). Elle sera présentée en conseil des ministres d'ici à la fin novembre et les débats au Parlement se tiendront dès le début 2019.

L'un des objectifs inscrits dans la loi est de contribuer à la cohésion des territoires. Le maillage actuel de réseaux de transports n'est-il pas suffisant ?

La France dispose d'un réseau routier dense, certes, mais il y a eu des territoires oubliés. Dans le monde rural, autour des villes moyennes, ce réseau n'a pas été assez entretenu ou modernisé. Des projets annoncés depuis longtemps n'ont pas vu le jour. En parallèle, le trafic poids lourds s'est accru dans de nombreuses zones et, en l'absence d'aménagements, ces véhicules passent dans des bourgs, frôlent les habitations… Il nous faut relier les villes moyennes aux métropoles et aux grands axes. Il est aussi nécessaire de mieux connecter les quartiers « politique de la ville » par les transports, d'améliorer le lien entre les aires métropolitaines, qui concentrent les emplois, et leurs territoires périurbains, qui ne cessent de s'étendre. Offrir de meilleures solutions de déplacement, notamment en renforçant le transport ferroviaire et en réduisant les embouteillages croissants autour des grandes villes, est un enjeu fort d'aménagement du territoire. En résumé, nous devons nous préoccuper de la bonne desserte de tous les territoires.

Cela nécessite aussi une meilleure couverture du territoire par des autorités organisatrices de mobilité (AOM). Comment va-t-elle se traduire concrètement ?

Jusqu'à présent, ces autorités devaient obligatoirement offrir des transports publics réguliers, ce qui répond bien aux besoins des zones denses, pas des autres. Il faut désormais promouvoir et développer des solutions beaucoup plus simples : le covoiturage, le transport à la demande… C'est dans cet esprit qu'est pensé le volet « gouvernance » de la loi Mobilités : proposer une boîte à outils de la mobilité et simplifier la prise de compétence. Il s'agira d'accompagner les collectivités partout, puisqu'aujourd'hui 80 % du territoire ne sont pas couverts par une AOM. Le rôle de l'Etat consiste à définir un cadre nouveau : les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) devront se saisir à l'horizon 2021 de la compétence mobilité. A défaut, les régions s'y substitueront. Leur rôle de chef de file est réaffirmé et elles tiendront aussi un rôle d'animation et de développement de services multimodaux afin de les rendre plus visibles.

Est-il possible d'appliquer la même logique aux métropoles et aux collectivités modestes ?

Les réponses doivent être adaptées aux réalités de chaque territoire. C'est pourquoi la LOM encouragera le regroupement en « bassins de mobilités », qui peuvent par exemple fédérer plusieurs EPCI autour de pôles d'échanges multimodaux.

La LOM impulsera un travail colossal en matière d'accessibilité, puisqu'obligation sera faite d'ouvrir les données concernant les chemins piétonniers et les voiries communales. Quel en est l'objectif [...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Dictionnaire de la fonction publique d'Etat et territoriale

Dictionnaire de la fonction publique d'Etat et territoriale

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

Les constructeurs et le risque du sol

Les constructeurs et le risque du sol

Date de parution : 11/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur