En direct

« Nous nous attendons à un nouveau recul de l’activité »

Propos recueillis par Rémy Mario |  le 31/01/2014  |  Collectivités localesAlpes-Maritimes

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Alpes-Maritimes
Valider
ALPES-MARITIMES -

Le président de la Fédération BTP des Alpes-Maritimes évoque la situation du secteur sur la Côte d’Azur.

Quel bilan tirez-vous de 2013 ?

Négatif, avec 900 emplois perdus. Cette situation est la conséquence du faible niveau d’activité, en témoignent quelques indicateurs : - 35 % à fin septembre pour les mises en chantier de logements, - 14 % pour les ventes de logements neufs. Seul l’entretien-rénovation est resté stable, à - 1 %. La situation est encore plus difficile pour les travaux publics qui, depuis 2011, souffrent d’une chute significative d’activité, sous l’effet des restrictions budgétaires et de l’absence de grand projet d’infrastructure.

Quelles sont les perspectives pour 2014 ?

Nous prévoyons un nouveau recul de 1 à 2 % et une perte de 500 emplois supplémentaires avec un secteur travaux publics plus exposé et dont la baisse devrait être de 4 %. Et des motifs d’inquiétude persistent pour nos entreprises : la baisse continue des prix du BTP qui précipite les défaillances de PME, la concurrence déloyale avec des entreprises étrangères qui abusent du détachement, la remontée de la TVA dans la rénovation, hors travaux énergétiques, qui va favoriser le travail au noir. Nous allons être très attentifs à la mise en œuvre sur notre sol de l’accord européen sur la pratique du détachement. Mais nous nous interrogeons sur l’efficacité du renforcement des contrôles en territoire étranger. Les petites lueurs d’espoir concernent une reprise attendue des transactions dans l’ancien et le marché des travaux d’amélioration énergétique des logements.

Comment pensez-vous sortir de ce marasme ?

Il faut une prise de conscience de la part des élus et des décideurs. Si l’on crée un environnement administratif et fiscal favorable à notre activité, si des choix d’investissements clairs sont faits en faveur de l’aménagement et des infrastructures, le BTP va recréer des emplois, ce qui, mécaniquement, diminuera les dépenses sociales et permettra de réorienter positivement les budgets publics.

PHOTO - 773439.BR.jpg
PHOTO - 773439.BR.jpg - © FFB 06

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Éclairage des espaces extérieurs

Éclairage des espaces extérieurs

Date de parution : 05/2019

Voir

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur