En direct

Haute-Durance : « Nous n’atteindrons pas l’objectif de mise en service totale en 2021 »
Laurence Lessard, directrice du programme « Haute-Durance ». - © RTE

Interview

Haute-Durance : « Nous n’atteindrons pas l’objectif de mise en service totale en 2021 »

Propos recueillis par Christiane Wanaverbecq (Bureau de Marseille du Moniteur) |  le 22/10/2018  |  RéglementationDroit de l'environnementTechniqueChantiersProvence-Alpes-Côte D'Azur

RTE a engagé en 2008 le programme « Haute-Durance » de modernisation du réseau électrique dans le nord des Hautes-Alpes, déclaré d’utilité publique en octobre 2015. Le 8 août 2018, le tribunal administratif de Marseille annulait l’arrêté préfectoral de dérogation à l’interdiction de destruction des espèces protégées. Le jugement intervient deux ans après le recours déposé par l’association Avenir Haute-Durance qui considérait que les mesures environnementales n’étaient pas suffisantes. Cette décision intervient alors que les travaux sont largement réalisés. Le programme, qui a débuté fin 2014, devait être livré en 2021.
Laurence Lessard, directrice du programme « Haute-Durance », explique l’impact de cette décision.

La décision du TA de Marseille vous a été notifiée le 8 août. Quel était l’état d’avancement du chantier à cette date ?

En août, nous avions réalisé 95 % des fondations des lignes aériennes et levé 90 % des pylônes. Sur les sept liaisons souterraines, dont le tracé suit majoritairement les routes, quatre sont déjà en service. On peut donc estimer que 95 % des impacts potentiels sur la faune et la flore ont déjà été effectués.

Quelles mesures avez-vous prises suite au jugement ?

Avec les services de l’Etat, nous avons identifié les chantiers sans impact sur les espèces protégées et qui nécessitaient une intervention car ils mettaient en danger la sécurité des personnes. Je pense aux chantiers de lignes souterraines. Avec la suspension, nous nous sommes retrouvés avec des tranchées ouvertes, des enrobés non refaits, etc. Par ailleurs, sur certaines opérations de lignes aériennes, nous étions en phase de déroulage de câbles avec certains d’entre eux posés de façon temporaire sur des poulies. Avec l’hiver qui approche, il n’est pas possible de les laisser en l’état : le poids de la neige risquerait de les faire [...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Haute-Durance : « Nous n’atteindrons pas l’objectif de mise en service totale en 2021 »

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur