En direct

Evénement

« Nous finançons la recherche pour pouvoir agir le plus vite possible »

Propos recueillis par Olivier Baumann |  le 10/01/2014  |  EnvironnementEntreprisesInnovationSantéTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Environnement
Entreprises
Innovation
Santé
Technique
Valider
Christian Caye, délégué au développement durable et à l’innovation de Vinci -

A travers ses Prix de l’innovation, Vinci développe une approche participative de l’innovation. Dans le même temps, le groupe promeut le concept d’open innovation.

Open innovation, de quoi s’agit-il ?

Pour appréhender certains objets complexes, comme une ville, un écoquartier ou de grands projets structurants, il est nécessaire d’ajuster et de coordonner une R & D qui permette une réponse intelligente. Or, les compétences que nous développons ne peuvent résoudre qu’une partie de la solution et cette solution doit être bien comprise et souhaitée par nos clients. Il faut donc associer à la réflexion des expertises complémentaires des nôtres. Les informations issues de ces processus d’innovation sont accessibles à tous, y compris à nos compétiteurs : nous partons du principe qu’étant les mieux placés car les plus en amont de ces informations, nous saurons avant les autres en tirer des avantages compétitifs.

Comment l’open innovation se traduit-elle chez Vinci ?

A travers plusieurs dispositifs complémentaires. Nous avons notamment créé la chaire d’écoconception des ensembles bâtis et des infrastructures en 2008, en partenariat avec ParisTech. Nous l’avons doté d’un budget de 3 millions d’euros. Après cinq ans d’existence, le premier cycle de programmes de recherche que nous avons lancé livre des résultats très pertinents. Ils prennent la forme d’une quinzaine d’outils et de référentiels opérationnels. A une échelle plus globale, nous avons fondé la Fabrique de la Cité, un lieu de réflexion prospective et d’échanges sur les problématiques d’aménagement urbain et de mobilité. Le point commun de l’ensemble des initiatives est de vouloir forcer la connaissance : les grands enjeux de notre monde - la croissance urbaine, la performance énergétique et la mobilité - sont là. Ils attendent des réponses adaptées, aux performances garanties. Nous contribuons au financement de la recherche pour que l’on puisse agir le plus tôt possible.

De quel budget R & D disposez-vous ?

Notre budget était officiellement de 47 millions d’euros en 2012. Il correspond aux investissements injectés par chaque filiale dans ses projets innovants. Mais il ne reflète pas l’effort réel du groupe : contrairement aux critères financiers, sociaux ou environnementaux, rien n’est imposé sur les critères liés à la R & D. Je souhaiterais qu’une autorité impartiale impose une méthodologie de calcul applicable à tous. Cela permettrait de comparer objectivement les entreprises entre elles en termes d’innovation, un critère clé et stratégique s’il en est puisqu’il ne représente rien moins que leur capacité à anticiper l’avenir.

PHOTO - 767612.BR.jpg
PHOTO - 767612.BR.jpg - © Bruno levy/le moniteur

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur