En direct

« Nous devons fédérer les habitants autour d'associations qui prendront en charge les espaces partagés »

le 13/11/2018  |  ParisLogement socialMaîtrise d'ouvrage

HÉLÈNE SCHWOERER, DIRECTRICE GÉNÉRALE ADJOINTE DE LA MAÎTRISE D'OUVRAGE DE PARIS HABITAT -

« Après des décennies de tout-béton, l'emploi de matériaux bio-sourcés, comme le chanvre pour l'isolation et le bois pour les façades ou les charpentes, marque un tournant au niveau des techniques de construction. Notre métier évolue, en même temps que les entreprises du BTP, qui doivent se réinventer. Car elles ont tendance à ne pas tenir compte du projet architectural et du suivi de son exécution par l'architecte qui a conçu le bâtiment en intégrant ces innovations. D'où l'importance, pour un bailleur social, de travailler en étroite relation avec la maîtrise d'œuvre en organisant des concours afin, précisément, de continuer à innover. Un grand changement s'opère également dans la manière de réhabiliter le parc existant : 37 % des logements de Paris Habitat ont été construits avant 1948. Ces habitations à bon marché, les "HBM", avaient la particularité d'offrir des services à l'usage de la communauté des locataires [laveries, jardins collectifs, jardins d'enfants, etc.]. Au fil du temps, ils ont disparu, délaissés par des habitants gagnés par l'individualisme mais aussi par des bailleurs sociaux qui ne voulaient plus s'en occuper. Des logements de rez-de-chaussée, sombres et sans qualité, ont pris leur place. Aujourd'hui, nous sommes dans une phase de réhabilitation de ce parc avec l'objectif de le faire évoluer. Les consultations nous montrent que les personnes sont très demandeuses de ces espaces partagés disparus. Le processus est déjà engagé avec le traitement des espaces extérieurs : les jardins ne sont plus seulement d'agrément, ils deviennent des lieux de rencontre, d'activités comme d'agriculture urbaine, etc. A nous de faire évoluer notre métier de gestionnaire pour fédérer les habitants autour d'associations qui prendront en charge ces espaces partagés. L'innovation se trouve également dans la reconversion du bâti, pour laquelle il nous faut croiser et rendre compatible un ensemble de paramètres : la surface générée - souvent supérieure à celle existante -, le montant des loyers de sortie, le bilan carbone, l'adaptation aux normes, etc. Et nous n'avons pas attendu la loi Elan pour reconvertir, depuis quinze ans à Paris, des bureaux en logements. »

PHOTO - 15764_944498_k2_k1_2199152.jpg
PHOTO - 15764_944498_k2_k1_2199152.jpg - © Alexandre Durastanti
FRANÇOIS BRUGEL, ARCHITECTE - « Les besoins de densification et de [...]

Cet article est réservé aux abonnés AMC, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur