En direct

« Nous avons réussi à tenir le budget »

le 17/02/2017  |  TransportsTechniqueChantiersFinistère

Il commande -

Victor Antonio, responsable mission tramway et téléphérique à Brest Métropole

« Notre objectif était de relier le centre-ville au nouveau quartier des Capucins dont la caractéristique est d'être construit sur un promontoire rocheux, accessible seulement par l'ouest. Nous avons comparé tous les modes de franchissement : pont transbordeur, pont routier levant, passerelle levante et téléphérique.

Cette dernière solution a été jugée, de loin, la moins coûteuse et la plus respectueuse de l'environnement.

Aussi, plutôt que de véritables gares, notre cahier des charges prévoyait des stations très discrètes. A l'inverse, nous voulions que les cabines soient les plus grandes possible. Eric Rhinn, designer du tramway, a imaginé quatre projets, et un panel de Brestois en a retenu un. Nous avons dû essuyer quelques plâtres, mais globalement le chantier s'est bien passé. Nous avons réussi à tenir le budget, en sacrifiant juste quelques embellissements un temps envisagés comme l'éclairage du pylône.

Nous avons voulu intégrer ce nouveau mode de transport au réseau public. Avec un même ticket, on peut utiliser le bus, le tram et le téléphérique. »

PHOTO - 5888_370749_k2_k1_933610.jpg
PHOTO - 5888_370749_k2_k1_933610.jpg - © VILLE DE BREST
Il conçoit et réalise - « Des innovations et une première mondiale »

« Le projet est adapté à l'urbain. Pour avoir des stations compactes, nous avons mis au point un système dit “saut-de-mouton à câble” où les cabines circulent l'une au-dessus de l'autre.

Nous étions les seuls à proposer cette solution, et c'est d'ailleurs une première mondiale. La voie inférieure étant plus courte que la voie supérieure, nous avons conçu un système de vérins qui permet de ramener des cabines à quai pour compenser la longueur de câble manquante, afin que les deux cabines arrivent simultanément. Pour répondre aux normes PMR (personnes à mobilité réduite), des moteurs hydrauliques embarqués sur les cabines permettent de revenir en position horizontale et parfaitement au niveau du quai.

Toujours dans les spécificités liées à l'urbain, le vitrage des cabines s'opacifie durant quelques secondes pour éviter les vues intrusives sur les habitations. Autre innovation : nous avons un système de récupération d'énergie lors de la descente. Enfin, ce téléphérique est complètement automatique, avec une supervision déportée qui a nécessité quelques réglages informatiques lors du lancement. »

PHOTO - 5888_370749_k4_k3_933611.jpg
PHOTO - 5888_370749_k4_k3_933611.jpg - © JPD
Il exploite - « Une démarche d'amélioration continue »

« Nous avons immédiatement travaillé avec le constructeur, et avons adopté une démarche d'amélioration continue. Chaque problème a été une occasion de mieux comprendre et d'améliorer nos compétences.

Depuis la mise en circulation du téléphérique le 19 novembre 2016, nous avons enregistré près de 100 000 voyages dont plus de 18 000 lors du week-end inaugural. Les incidents qui ont perturbé la mise en service du téléphérique de Brest n'ont jamais remis en question la sécurité de ses passagers.

Pour gérer l'ensemble des modes de transports (tram, bus et téléphérique), nous avons une équipe de 18 régulateurs. Le téléphérique urbain doit répondre aux besoins de mobilité des Brestois. Nous devons donc couvrir une large plage horaire, sept jours sur sept, ce qui a conduit à renforcer l'équipe avec trois régulateurs de plus. Concernant la maintenance, nous avons recruté trois nouveaux agents que nous avons intégrés à l'équipe déjà en place afin d'avoir une équipe polyvalente pour les installations téléphérique et tramway. »

PHOTO - 5888_370749_k6_k5_933612.jpg
PHOTO - 5888_370749_k6_k5_933612.jpg - © ERIC BERNARD

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur