Notre-Dame: et si tous les charpentiers «monuments historiques» se donnaient la main ?
Benoît Dulion, membre du Groupement des entreprises de restauration de monuments historiques de la FFB et dirigeant (3e génération) de Dulion Charpente, une entreprise de 18 salariés installée à Ancy-le-Franc, dans l’Yonne. - © Dulion Charpente

Notre-Dame: et si tous les charpentiers «monuments historiques» se donnaient la main ?

Laurent Duguet |  le 23/04/2019  |  100 % gros œuvre EntreprisesCharpenteIncendie Notre-DameYonne

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Artisans
100 % gros œuvre
Entreprises
Charpente
Incendie Notre-Dame
Yonne
Artisan charpentier
Valider

Benoît Dulion, entrepreneur de l’Yonne, propose de relever le défi de restaurer la charpente de Notre-Dame en associant l’ensemble des charpentiers qualifiés.

« Restaurer la charpente de Notre-Dame de Paris est possible en cinq ans à condition que tous les charpentiers possédant la qualification Qualibat monuments historiques y contribuent ». Cette proposition émane de Benoît Dulion, membre du Groupement des entreprises monuments historiques de la FFB et dirigeant (3e génération) de Dulion Charpente, une entreprise de 18 salariés installée à Ancy-le-Franc, dans l’Yonne.

Sur le même sujet Reconstruire Notre-Dame en cinq ans, est-ce vraiment possible?

Selon cet entrepreneur, « en partant du principe que la cathédrale soit restaurée à l’identique, une entreprise de charpente, aussi importante soit-elle, ne pourra arriver seule à réaliser ce vaste chantier. Pourtant, reconnaît Benoît Dulion, la restauration de cathédrales incendiées n’a pas toujours été à l’identique : « Après l’incendie de la charpente cathédrale de Chartres, en 1836, le choix d’une charpente métallique s’est justifié par un contexte de développement de la sidérurgie et d’une volonté de mise en avant des techniques de l’époque. Suite à l’incendie de la charpente de la cathédrale de Reims en septembre 1914, Henri Deneux, architecte en chef des monuments historiques, qui avait effectué un relevé précis de la charpente, choisit de la reconstituer de façon remarquable en béton, en raison de la pénurie de bois ».

Sur le même sujet Notre-Dame: « Chantiers de France », l'opération qui doit redorer l'image des métiers traditionnels

Préférence bois


Ces choix militent-ils en faveur d’une solution innovante pour Notre-Dame ? Benoît Dulion ne le pense pas : « La cathédrale Notre-Dame appartient au patrimoine de l’Humanité et l’ensemble des charpentiers monuments historiques peut restaurer la charpente du XIIe à l’identique. C’est souhaitable, car nous sommes en capacité de démontrer la qualité de nos équipes et le savoir-faire français dans ce domaine. C’est possible en cinq ans si nous mettons tous ensemble une méthode et une organisation de partage des tâches. Les entreprises de charpentes qualifiées monuments historiques pourraient toutes participer grâce un relevé numérisé d’une très grande précision qui nous donne une connaissance parfaite de la cathédrale. Il suffirait alors de réaliser des éléments dans nos ateliers avant de les expédier à Paris pour être prises en charge par des monteurs spécialisés ».

Sur le même sujet Reconstruction de Notre-Dame: «Utiliser du métal ou du béton n’est pas la bonne décision»

Commentaires

Notre-Dame: et si tous les charpentiers «monuments historiques» se donnaient la main ?

Votre e-mail ne sera pas publié

action patrimoine vivant

29/04/2019 11h:01

Bravo, C'est un beau chantier pour que tous les jeunes ne perdent pas l'art de bâtir en ces temps d'industrialisation.Les compagnons ont des maquettes précises de la charpente.Tenon bon Action patrimoine vivant geneve

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Voirie et réseaux divers

Voirie et réseaux divers

Date de parution : 10/2019

Voir

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur