En direct

« Nos dépenses d’équipement repartent à la hausse »

Propos recueillis par Rémy Mario |  le 22/11/2013  |  Collectivités localesPrincipauté de MonacoEtat

Le ministre d’Etat, Michel Roger, évoque la politique de grands travaux menée en principauté, les projets de nouvelles tours et précise l’avancement de la consultation pour l’extension en mer.

Le climat d’incertitude économique actuel a-t-il un impact sur le développement de la principauté de Monaco ?

Notre PIB, après un coup d’arrêt en 2009, croît à nouveau depuis 2010 de même que nos recettes fiscales, grâce à la hausse de la consommation, la progression de l’activité de nos entreprises et du marché immobilier. Cette reprise, qui va de pair avec un budget à l’équilibre, des dépenses publiques maîtrisées et l’absence de dette, nous place dans une situation favorable malgré les difficultés économiques internationales.

Quelle est l’évolution de vos dépenses d’équipement ?

Monaco consacre traditionnellement un tiers de son budget à l’équipement, soit environ 300 millions d’euros d’investissements par an. La crise nous a conduits à réduire légèrement cette proportion mais nous devrions à nouveau nous en rapprocher en 2014. Nos priorités sont le réaménagement des délaissés SNCF, le nouvel hôpital, l’extension en mer, la construction de logements domaniaux ou encore l’opération Testimonio II. On peut citer également le nouveau Yacht Club dont la livraison est prévue en mars 2014, les travaux sur la digue nord et l’opération Villa l’Engelin au Jardin exotique.

Où en est le dossier de l’extension en mer ?

Quatre groupements ont répondu fin juillet et une première commission a délibéré il y a quelques semaines pour en retenir deux d’entre eux, qui viennent d’être auditionnés. Nous allons examiner les compétences et les garanties présentées par ces candidats, leur capacité à réaliser des ouvrages pérennes et respectueux de l’environnement et à construire en mer une plate-forme où les habitations pourront être assurées. Nous désignerons ensuite, avant la fin de l’année, un lauréat. S’ouvrira alors une discussion sur le projet, son financement et la participation des entreprises monégasques à l’opération. L’objectif est de signer dans un an un contrat de réalisation.

Après la tour Odéon, avez-vous de nouveaux projets de ce type ?

La tour Giroflées, moins importante avec 22 étages, est prévue dans le secteur de Saint-Roman. D’autres constructions en hauteur suivront car elles sont une des possibilités offertes à Monaco pour se développer. Sur le secteur de l’Annonciade, une fois le collège transféré, il y aura de nouveaux projets.

Beausoleil veut s’opposer à ces immeubles de grande hauteur, voisins de son territoire. Est-ce possible ?

Monaco est un Etat souverain. Aucune disposition dans les traités franco-monégasques ne prévoit que les projets en frontière des deux Etats soient discutés entre les deux pays ou avec les communes limitrophes. Cependant, il y a beaucoup de sujets sur lesquels Monaco travaille en parfaite harmonie avec les communes voisines : logement, secours, scolarisation d’élèves à Monaco, etc.

La SBM, dont l’Etat est actionnaire majoritaire, s’apprête à engager des investissements très importants. Pourront-ils être menés à bien ?

La modernisation de l’Hôtel de Paris et la reconstruction du Sporting d’hiver sont absolument nécessaires pour maintenir l’attractivité internationale de Monaco dans l’hôtellerie et les commerces de luxe. Ce plan d’investissement est une décision courageuse et il est arbitré. Il passe par la destruction de l’actuel Sporting d’hiver qui ne peut hélas s’inscrire dans ces évolutions. La SBM financera ces projets sur fonds propres et emprunts et il y aura peut-être une augmentation de capital.

PHOTO - 759445.BR.jpg
PHOTO - 759445.BR.jpg

Cet article fait parti du dossier

Focus territoires Monaco

Commentaires

« Nos dépenses d’équipement repartent à la hausse »

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur