En direct

Norpac sensibilise ses compagnons à l’ergonomie

le 27/07/2012  |  Politique socialeTravail

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Politique sociale
Travail
Valider
Conditions de travail -

Donner du sens et susciter l’adhésion. Tel est l’enjeu de l’Ergotour de Norpac, conçu pour permettre aux quelque 450 compagnons (intérimaires compris) de s’approprier la démarche de sensibilisation à l’ergonomie, lancée depuis sept ans par l’entreprise. L’Ergotour a réuni, en avril, 250 compagnons sur huit grands chantiers. Ils ont bénéficié de quatre ateliers : « un bon échauffement, clé de la lutte contre les troubles musculosquelettiques » ; « le bon usage des matériels ergonomiques » et deux ateliers déjeuners, « la survenance du handicap au travail » et « les contraintes du métier ». D’ici à septembre, les 200 autres compagnons répartis sur des chantiers plus petits bénéficieront des deux ateliers déjeuners de l’Ergotour. Si un quart des compagnons de Norpac souffre d’une restriction médicale, le sujet reste encore tabou. C’est pourquoi l’entreprise a choisi d’aborder cette thématique au travers d’un film diffusé lors de l’atelier sur le handicap. « Trois grands professionnels de l’entreprise s’expriment, dans ce film, sur leurs restrictions médicales. Leur témoignage doit permettre d’éviter que de jeunes compagnons mettent leur santé en difficulté », indique Patrick Burguet, DRH. « Dans nos métiers, travail en force rime encore avec performance. A nous de leur faire comprendre qu’ils vont le payer cash », souligne Charlotte Dubois, ergonome.

Test de matériels adaptés

Dans le second atelier, les salariés ont pu tester différents matériels, comme le Pistomax (qui évite la rotation du poignet), en cours de généralisation sur les chantiers, et un lève-plaque électrique. Enfin, en comparant le marteau-piqueur de nouvelle génération Spit avec un ancien modèle, ils ont pu ressentir l’atténuation des vibrations. « Nous voulons ancrer la notion que ce qui est lourd, pénible et contraignant n’est pas plus efficace », insiste Patrick Burguet. Au-delà des explications rationnelles, l’Ergotour a voulu toucher directement les compagnons. « Il s’agit de les convaincre qu’ils sont les premiers acteurs de la préservation durable de leur santé. C’est de leur responsabilité de modifier leurs gestes et d’utiliser le matériel adapté », précise Charlotte Dubois.

PHOTO - 658330.BR.jpg
PHOTO - 658330.BR.jpg - © NORPAC

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Construire, rénover et aménager une maison

Construire, rénover et aménager une maison

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur