En direct

Nord Toyota dope le Valenciennois

annick loréal |  le 12/12/1997  |  Collectivités localesNordFrance entière

-L'installation du constructeur automobile nécessitera des travaux de génie civil. -Valenciennes s'apprête à muscler sa politique d'habitat et son opération coeur de ville.

L'annonce de l'implantation de Toyota a provoqué une véritable euphorie dans le Valenciennois. Il y a de quoi puisqu'il s'agit du plus important investissement industriel réalisé en France depuis fort longtemps.

2 milliards de travaux pour le bâtiment et le génie civil

Le groupe japonais va investir 3,5 milliards de francs - suivi plus tard par 1,5 milliard pour doubler la production - sur le site d'Onnaing pour la création d'une unité d'assemblage qui produira 200 000 à 300 000 véhicules de petite cylindrée par an pour le marché européen à partir de 2 001. L'impact sur le Valenciennois et même la région Nord-Pas-de-Calais va être considérable.

La construction de l'unité implique tout un ensemble d'aménagements (nivellement des 200 ha, création d'un échangeur sur l'A2, VRD etc.) L'ensemble des marchés représente une belle opportunité pour les entreprises de BTP. L'impact sur l'emploi est considérable. L'unité Toyota va créer 1000 emplois à fin 2001 dans une première phase, mais les effectifs devraient grimper à 2000 emplois au cours des quatre années suivantes. Qui plus est Toyota devrait attirer ses sous-traitants habituels ce qui pourrait engendrer 8 à 10 000 créations d'emplois au total...

Les répercussions seront multiples. L'évolution démographique du Valenciennois devrait être relancée et de nouveaux revenus seront injectés dans les circuits économiques. A la mairie de Valenciennes, on prévoit déjà de muscler les stratégies habitat. On s'apprête également à redéfinir les équipements publics, notamment scolaires.

Par ailleurs, l'accélération de la réalisation du projet « coeur de ville » de Valenciennes est évoquée. Enfin, la venue de Toyota sur la zone d'Onnaing qui dépend de la communauté de communes de la Vallée de l'Escaut présidée par Cécile Gallez, maire de Saint-Saulve va générer des ressources fiscales nouvelles. Légères dans l'immédiat (limitée au foncier bâti), car Toyota va bénéficier d'une exonération de taxe professionnelle pendant cinq ans, ces ressources fiscales vont rapidement atteindre des montants importants (200 millions de francs par an, voire plus).

La capacité d'investissement de la CCVE va croître en conséquence. Plus globalement, l'intercommunalité, point faible du Valenciennois, va être dopée ce qui ne peut que favoriser les investissements publics.

PHOTO : Un investissement de 3,5 milliards de francs pour assurer l'assemblage de 200 000 à 300 000 «Funtime» par an.

Commentaires

Nord Toyota dope le Valenciennois

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX