En direct

Nord Norpac livre le nouvel hôpital de Douai
PHOTO - NORDhopitalDouai-70.eps - © JP Duplan/Light Motiv

Nord Norpac livre le nouvel hôpital de Douai

le 29/09/2008  |  Collectivités localesRéglementationCommande publique

Norpac vient de livrer le nouvel hôpital de Douai, un projet complexe comprenant l’établissement de soin, sous maîtrise d’ouvrage directe du CHU, et un centre de service, baptisé Logipôle, réalisé en partenariat public-privé par la filiale de Bouygues Construction. Mis en service le 25 juin, le Logipôle regroupe les services de restauration (1 850 repas par jour), la blanchisserie, la pharmacie et la désinfection, le magasin général et la zone de déchets. Il sera relié à l’hôpital par un souterrain. Un bâtiment séparé abritera les archives.

Le nouvel hôpital a été construit ex nihilo, près de l’existant qui date des années 1960. Ils formeront un centre hospitalier doté d’une unité psychiatrique, d’une école d’infirmières, d’une clinique privée spécialisée et, en 2011, d’une maison de retraite. Le nouveau bâtiment, vaste parallélépipède, aéré de patios, de 73 000 m2 de Shon, a été réalisé en 36 mois sous la direction du cabinet d’architectes Brunet-Saunier. Clin d’œil à l’architecture vernaculaire, les façades en verre sérigraphié sont ornées en noir sur blanc de motifs évoquant la brique.

Auvent monumental

Jérôme Brunet, l’architecte, évoque un bâtiment évolutif qui s’adaptera aux techniques hospitalières : « C’est une ossature simple et économique. » Il disposera d’un vaste auvent d’un déport de 10 m pouvant abriter, sur un parvis de 1 000 m2, les futures stations du tramway, taxis et ambulances. Cet auvent correspond à un hall de 100 m x 15 m et développé sur deux niveaux : « Un objet un peu rare » pour Christian Martin, directeur du chantier chez Norpac.

Le Logipôle de 8 250 m2 a été réalisé via un bail emphytéotique attribué à Norpac pour 18 millions d’euros. Le centre hospitalier de Douai finance les 100 millions de travaux (150 millions avec les équipements) via ses fonds propres (20 %), un emprunt (75 %) et une subvention de 5 %. Le gros œuvre très étendu est dû à Norpac, associé à Rabot-Dutilleul. « Le gros œuvre réalise des supports de qualité pour faciliter l’exécution du second œuvre », estime Jérôme Brunet Les façades ont été réalisées par Rinaldi, les courants par Forclum avec Satelec, le chauffage et la ventilation par Crystal Axiance, et les fluides médicaux par ALS. L’hôpital comptera 550 lits, pour un coût d’exploitation de 120 millions par an.

Commentaires

Nord Norpac livre le nouvel hôpital de Douai

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur