En direct

NKM et "l'après-Xynthia"

Adrien Pouthier |  le 17/02/2011  |  ArchitectureCharente-MaritimeVendée

Un an après Xynthia, la ministre de l'Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet a présenté jeudi 17 février les détails d'un plan de prévention des inondations, annoncé en juillet, visant à maîtriser l'urbanisation en zones dangereuses, améliorer la vigilance météo et renforcer la fiabilité des digues.

Un an après la tempête Xynthia qui a fait près de 50 morts en Charente-Maritime et en Vendée, Nathalie Kosciusko-Morizet l'a promis : "Il y a désormais un avant et un après Xynthia". C'est la portée presque historique qu'a souhaité donner la ministre de l'Environnement au plan de prévention des inondations validé jeudi 17 février par le Premier ministre François Fillon.
Avec ce "plan national submersions rapides" doté d'un budget de 500 M € et qui décline une soixantaine d'actions concrètes, "on se donne les moyens de tirer toutes les conséquences de la tempête Xynthia", a estimé NKM lors du point presse présentant les arbitrages définitifs de ce "Plan digues".
Ce plan reprend quatre axes prioritaires : maîtrise de l'urbanisation des zones à risques, amélioration des systèmes de surveillance, renforcement de la fiabilité des digues et développement de la "culture du risque".

1200 km de digues

Afin de renforcer la fiabilité de ces digues, l'engagement de 1.200 km de travaux de confortement d'ouvrages sera lancé sur la période 2011-2016 au coût moyen de 1M€ le kilomètre de digue. D'ores déjà, 190 chantiers ont été réalisés soutenus par l'Etat pour un montant de 42,6 M€ a annoncé la ministre de l'Environnement. Et aucune digue nouvelle ne pourra être autorisée pour ouvrir à l'urbanisation de nouveaux secteurs.
Le plan prévoit par ailleurs la mise en place par Météo France, d'ici fin 2011, d'une vigilance spécifique météo "vagues-submersions".

PPR, SCOT et PAPI

Dans un délai de 3 ans, 242 nouvelles communes littorales devront être couvertes par un plan de prévention des risques (PPR) et les PPR existants de 68 autres communes seront révisés. Ces PPR seront doublés de Plan communaux de sauvegarde.
Ces PPR littoraux ont été établis sur la base des critères suivants :

- risque pour la vie humaine
- préservation des espaces non construits soumis à pression foncière
- préservation des espaces non construits.

A noter qu'un nouvel appel à projet pour des Programmes d'actions de prévention des inondations (PAPI) a été lancé. Créés en 2002 (il en existe aujourd'hui 48), ils ont pour objet de rpomouvoir une gestion intégrée des risques d'inondation en vue de réduire leurs conséquences sur la santé, les biens les activités et l'environnement.

Le plan submersions rapides prévoit également de promouvoir fin 2011-début 2012, trois schémas de cohérence territoriale (Scot) "Grenelle" expérimentaux - un par façade littorale - exemplaires en matière de prévention des risques. Ces SCOT qui permettent la planification intercommunale pour l'évolution d'un territoire dans le cadre d'un projet d'aménagement et de développement durable serviront de cadre de référence pour les politiques d'habitat, de déplacement, d'environnement et d'organisation de l'espace.
L'Etat proposera  fin 2011 un référentiel technique officiel de travaux de prévention du risque d'inondation dans l'habitat existant, qui puisse servir de support aux professionnels pour définir, prescrire ou réaliser des travaux.

La première réunion du comité du pilotage du plan national submersions rapides est programmée en avril 2011

Consultez le plan submersions rapides au  format pdf

Le point sur les habitations en "zones de solidarité"

Au 1er février, sur les 1.574 habitations concernées par les "zones de solidarité" dans les deux départements frappés par Xynthia (Vendée et Charente-Maritime), 1.113 avaient fait l'objet d'un accord pour une acquisition à l'amiable par l'Etat, a indiqué la ministre de l'Ecologie.
Les premières "déconstructions" de maisons rachetées par l'Etat "peuvent commencer dès le mois de mars en Vendée et avec quelques mois de décalage en Charente-Maritime", a-t-elle précisé.
Au-delà des mesures présentées dans ce plan, "il nous faudra résister à la tentation de l'oubli car c'est bien notre capacité collective à entretenir le souvenir de tels drames qui est la meilleure garantie" pour éviter qu'ils ne se reproduisent, a ajouté Nathalie Koscisuko-Morizet.

Commentaires

NKM et "l'après-Xynthia"

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX