En direct

Nîmes Coup d'envoi pour le Triangle de la gare

JEAN LELONG |  le 02/07/1999  |  GardFrance entièreCollectivités localesTransportsAménagement

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Gard
France entière
Collectivités locales
Transports
Aménagement
Droit de l'urbanisme
Europe
Architecture
Urbanisme
Réglementation
Valider

Le conseil municipal de Nîmes a adopté le 21 juin le PAZ (plan d'aménagement de zone) de la ZAC de la Gare centrale. L'aménagement de ce site de 9 hectares, situé en centre-ville, s'inscrit dans la perspective de l'arrivée à Nîmes du TGV, en 2001 (« Le Moniteur » du 22 janvier 1999, p. 133). Le projet comporte deux volets : la construction d'une plate-forme intermodale qui intégrera la gare SNCF ; la création d'un nouveau quartier destiné à élargir le centre-ville de Nîmes vers le sud. L'opération a été concédée à la Senim. Elle a pour maître d'oeuvre l'architecte nîmois Jean-Pierre Duval (mandataire), associé au cabinet marseillais Amédéo-Padlewski.

L'enquête publique devrait être lancée à l'automne. Mais les premiers travaux préparatoires s'engageront dès le mois de juillet : détournement des réseaux, préparation des sols, démolition de la gare routière, fouilles archéologiques. Les travaux de construction devraient démarrer au printemps 2000. La première tranche de l'opération porte sur la plate-forme intermodale. Elle comprend la réalisation d'un passage en dénivelé, destiné à dévier la circulation automobile de transit au sud de la voie ferrée. Cet équipement donnera accès à un parking souterrain de 600 places. La plate-forme elle-même sera réalisée de part et d'autre de la gare SNCF. Ce premier chantier, livrable en juin 2001, est chiffré à 112 millions de francs (hors parking). Le tour de table financier devrait être bouclé à l'automne. Il associera en principe l'Europe (34 millions de francs), l'Etat (26 millions), la région (13 millions), le département du Gard (13 millions) et la ville de Nîmes (26 millions). Parallèlement, la SNCF et RFF engageront un programme de rénovation du bâtiment voyageurs chiffré à 51 millions de francs. Une première tranche de 15 millions, autofinancée, sera réalisée d'ici l'arrivée du TGV. Elle comprend une réorganisation des services voyageurs et la création d'une transparence visuelle qui assurera la continuité entre l'avenue Feuchères, au nord, et la partie sud de la ZAC. L'aménagement du nouveau quartier sera engagé dans une seconde phase. L'opération, chiffrée à 250 millions de francs, porte sur une surface construite de 77 000 m2 (Shon) comprenant de l'habitat (300 logements), des bureaux (25 000 m2), des commerces et deux hôtels.

DESSIN : Le projet prévoit la construction d'une plate-forme intermodale intégrant la gare SNCF qui accueillera le TGV en 2001.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Date de parution : 11/2019

Voir

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur