En direct

Night cooling et façade active pour un ensemble de bureaux passifs

Stéphane Miget |  le 10/10/2012  |  Matériel de chantierMaîtrise d'ouvrageSécurité et protection de la santéNordTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Chantiers
Matériel de chantier
Maîtrise d'ouvrage
Sécurité et protection de la santé
Nord
Technique
Equipement
Valider

La rénovation-extension des anciens bâtiments de la Camif a été l’occasion d’expérimentations à grande échelle pour répondre aux demandes du maître d’ouvrage. Résultat : une enveloppe efficacement traitée qui permet tout à la fois, isolation, gestion des apports solaires, apport de lumière naturelle, ventilations naturelle et production d’énergie.

Premier bâtiment tertiaire de cette envergure en Europe à être labellisé BBC rénovation sur la partie existante et Passivhaus sur les parties neuves, le nouveau siège social du groupe Adeo est original à plus d’un titre.

Conçu par l’atelier lillois blaq Architectures sur l’ancien site de la Camif à Ronchin (59), baptisé « Campus de l’habitat », il répond en tout point au sévère cahier des charges du maître d’ouvrage. Lequel souhaitait que la construction réponde à trois grands principes : respect des préconisations du livre blanc rédigé par les salariés du groupe, lesquels y décrivaient leur lieu de travail idéal; conservation maximale de l’existant avec des extensions s’y greffant de manière simple et harmonieuse, et démarche environnementale très poussée.

« Au plan environnemental, le maître d’ouvrage nous a demandé d’avoir dix ans d’avance », se souvient l’architecte en charge du projet Xavier Bouffart. Résultat, la conception environnementale et les moyens employés permettent à l’ensemble de totaliser sept cibles « très performantes » et cinq « performantes » sur les quatorze cibles de la certification NF bâtiments tertiaires démarche HQE® tertiaire.

Conception et technique indissociable


Cette approche a conduit les architectes à privilégier la restructuration du site à sa démolition, à réutiliser en terrassement des matériaux d’origine comme les briques de façade et à concevoir une enveloppe spécifique et des équipements techniques visant à limiter au minimum la consommation énergétique.

D’après les calculs et comparativement aux standards actuels, la consommation sera divisée par six sur les bâtiments existants (18 500 m²) et par douze sur les bâtiments neufs (9 485 m²).

Cette volonté se traduit par des choix de conception et de techniques indissociables et complémentaires : une enveloppe ultraperformante étanche à l’air et isolée par l’extérieur, des menuiserie très performantes double vitrage dans les parties anciennes et du triple vitrage systématique dans les deux bâtiments neufs, des protections solaires, une ventilation naturelle night cooling (aucune climatisation dans le bâtiment), de grands jardins intérieurs, une façade sud double peau dont la peau extérieure est composée d’une combinaison aléatoire de 750 m² de panneaux photovoltaïques et de brise-soleil, une régulation par une gestion technique du bâtiment (GTB)

L’identité du site

GTB qui gère l’ensemble de la production électrique photovoltaïque assurant une autonomie énergétique totale, tous les automatismes liés au bâtiment et les volets d’entrée d’air (façade et cheminée thermique) de la sur-ventilation de nuit. A noter, l’énergie produite par la façade photovoltaïque n’a pas été prise en compte dans le calcul. Si cela avait été le cas, le bâtiment, au lieu d’être passif, serait à énergie positive – standard qui sera demandé à partir de 2020.

Cette façade, c’est aussi l’identité du site : « Outre sa fonction de production d’énergie et sa participation par ses ouvertures au rafraîchissement du bâtiment, elle l’identifie comme le siège sociale d’une entreprise internationale. Elle signe également le caractère environnemental du projet, ainsi que son ancrage dans un ancien site industriel avec ces cheminées rappelant le passé des usines textiles de la région », conclut l’architecte.

Fiche technique du chantier

Maîtrise d’ouvrage : groupe Adeo Leroy Merlin

Maîtrise d’œuvre : blaq Architectures (mandataire), Xavier Bouffart et Jean-Luc Leclercq

Bureau d’étude : Energelio (59)

Entreprises : Eiffage construction (59)

Façades : PMN (59)

Surface de la parcelle : 183 500 m2

Surface utile du projet : 24 145 m2

Coût des travaux : 38 M€

Commentaires

Night cooling et façade active pour un ensemble de bureaux passifs

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le coût des travaux de bâtiment : Équipements techniques

Le coût des travaux de bâtiment : Équipements techniques

Date de parution : 11/2020

Voir

Le coût des travaux de bâtiment : Gros œuvre

Le coût des travaux de bâtiment : Gros œuvre

Date de parution : 11/2020

Voir

Le coût des travaux de bâtiment : Second œuvre - Finitions

Le coût des travaux de bâtiment : Second œuvre - Finitions

Date de parution : 11/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil