En direct

Jurisprudence

Nice : le projet du Grand Stade en sursis

Defawe Philippe |  le 12/12/2006  |  NiceFrance TransportsSportAlpes-Maritimes

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Entreprises
Nice
France
Transports
Sport
Alpes-Maritimes
Europe
Bouches-du-Rhône
Réglementation
Valider

Le 8 décembre dernier, le commissaire du gouvernement du tribunal administratif de Nice a demandé l’annulation de la délibération de la ville et du contrat de concession confiant la réalisation du futur Grand Stade de football de la capitale azuréenne au groupement Cari.

Cette décision fait suite à deux autres, juste avant le démarrage du chantier: la suspension en référé du contrat de concession en août dernier par le tribunal administratif ; suspension confirmée quelques semaines plus tard par la cour administrative d’appel de Marseille. A l’origine du contentieux, la préfecture des Alpes-Maritimes, appuyée par un élu d’opposition, qui a considéré dans le cadre du contrôle de légalité que ce montage public-privé comportait plusieurs irrégularités. A moins d’un retournement de situation, la réalisation de cet équipement paraît aujourd’hui fortement compromise. Avec des conséquences lourdes pour la collectivité : indemnisation du concessionnaire, engagement financier dans un nouveau projet, retard dans la réalisation d’un équipement qui fait défaut à la ville, etc. Pour Georges Dao, le PDG de Cari, l’argument retenu (celui des tarifs) ne justifie pas une telle remise en cause.
Voir d'interview de Georges Dao, PDG de Cari sur ce thème

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil