Nice Hausse des crédits pour les travaux dans le budget 1997

Partager

La ville de Nice devrait disposer en 1997 (il sera voté le 7 mars) d'un budget de 4,457 milliards de francs (3,474 milliards en fonctionnement, 983 millions en investissement), en faible augmentation de 2,81 %.

« Le cortège des difficultés demeure, explique Gilbert Stellardo, premier adjoint aux finances. L'Etat poursuit son désengagement, nous n'avons pas de marge de manoeuvre sur la fiscalité, la demande de services s'accroît... C'est un exploit de ne pas toucher à la pression fiscale et, mieux, de baisser à nouveau d'un point le niveau de la taxe professionnelle. » En matière de dépenses, les charges de personnel continuent à peser très lourd sur le budget : 1,390 milliard (en hausse de 2,58 % par rapport à 1996, ils représentent 47 % des dépenses de fonctionnement), ainsi que l'annuité de la dette (864 millions, 25 % du fonctionnement).

Poursuite du désendettement

Sur ce plan toutefois, le désendettement voulu par la municipalité se poursuit, même s'il est freiné par la reprise des SEM liquidées et de leur lourd passif (ce qui aura coûté au final à la ville 750 millions !) : 12 899 francs de dette par habitant en 1997 (4,450 milliards d'encours) contre plus de 14 000 francs en 1995. L'autofinancement dépasse 500 millions de francs, l'emprunt reste limité à 250 millions, et les investissements « travaux et acquisitions » passent quand même à 429 millions ( + 23 %), pour soutenir l'activité locale : 121 millions de francs pour la voirie et les grands travaux (AUS, desserte du PAL, réfection de chaussées, etc.), 153 millions de francs pour les bâtiments communaux (scolaires notamment), 79,5 millions pour les travaux divers, 75,5 millions pour les acquisitions.

Pour les années futures, la ville veut continuer à donner la priorité au désendettement pour affecter davantage d'autofinancement à l'investissement (dont l'objectif est fixé à 600 millions de francs en fin de mandat), avec un ratio de financement (50 % emprunts, 50 % autofinancement) équilibré.

Sur la période 1997-2001, l'effort d'équipement de la ville devrait atteindre 2,450 milliards de francs.

Mon actualité personnalisable

Suivez vos informations clés avec votre newsletter et votre fil d'actualité personnalisable.
Choisissez vos thèmes favoris parmi ceux de cet article :

Tous les thèmes de cet article sont déjà sélectionnés.

  • Vos thèmes favoris ont bien été mis à jour.

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS LE MONITEUR

Tous les événements

Les formations LE MONITEUR

Toutes les formations

LES EDITIONS LE MONITEUR

Tous les livres Tous les magazines

Les services de LE MONITEUR

La solution en ligne pour bien construire !

KHEOX

Le service d'information réglementaire et technique en ligne par Afnor et Le Moniteur

JE M'ABONNE EN LIGNE

+ 2 500 textes officiels

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

94 - St Maur des Fosses

Prélèvements et analyses microbiologiques pour les unités de restauration

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS

Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil