En direct

Nice en tête des villes pour le traitement des eaux usées

le 17/01/1997  |  Alpes-MaritimesCollectivités localesEnvironnementEuropeSanté

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Alpes-Maritimes
Collectivités locales
Environnement
Europe
Santé
Technique
Valider

Nice est classée en première position des villes françaises de plus de 150 000 habitants par le « Réseau national des données sur l'eau » (enquête 1996 « L'assainissement des grandes villes ») pour ses performances en matière d'assainissement des eaux usées (taux de dépollution : 79 % contre une moyenne au plan national de 43 %).

Ce résultat est obtenu grâce à Haliotis, la station d'épuration (capacité : 650 000 équivalents habitant) mise en service en 1988, conçue et exploitée par Degrémont, mais aussi grâce à une bonne collecte des eaux usées de la ville, malgré son réseau ancien.

Des travaux sont en cours pour améliorer le prétraitement (ventilation et désodorisation de l'air, nouveau traitement des graisses par bactéries, nouveaux équipements électriques, installations de groupes électrogènes, etc.) : un chantier de 110 millions, confié à Degrémont, Borie, Graniou et Verger Delporte, commencé en 1972 et devant s'achever au troisième trimestre 1998.

Réservoirs tampons à l'étude

Une étude a été lancée pour la réalisation de bassins de rétention car, lors des fortes pluies (au-delà de 6 m3 de débit pour les gros collecteurs), le réseau unitaire fonctionne en déversement, d'où une pollution temporaire. Un premier projet de construction de deux réservoirs tampons (60 000 m3) sur le terre-plein de Ferber est envisagé fin 1998, une fois les aménagements sur le prétraitement achevés (coût : environ 150 millions). L'intervention est rendue obligatoire par la loi sur l'eau, et d'autres ouvrages proches du centre-ville sont prévus à terme, au débouché des vallons Gambetta et Rivoli.

A noter, enfin, qu'un suivi écologique du rejet urbain de la ville de Nice sur le milieu marin est engagé avec Ifremer pour une durée de cinq ans.

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil