En direct

Nexity relève ses prévisions 2018, malgré l’essoufflement du marché immobilier
Alain Dinin, le P-DG de Nexity - © BRUNO LEVY / LE MONITEUR

Nexity relève ses prévisions 2018, malgré l’essoufflement du marché immobilier

AFP |  le 30/07/2018  |  ConjonctureLogementAlain DininNexityConjoncture immobilier

Le leader de la promotion  voit le nombre de ses réservations progresser au premier semestre 2018, malgré le tassement du marché du neuf. A côté de son activité de promotion, Nexity profite de son développement dans l’exploitation de résidences spécialisées.  

Nexity échappe à l’essoufflement du marché du logement neuf. Le groupe immobilier a relevé ses prévisions pour l'année, grâce à son positionnement et à sa diversification hors de la promotion.

"Le marché du logement est (...) en phase de ralentissement", a répété Alain Dinin, P-DG de Nexity, dans un communiqué, annonçant "une année 2019 moins bien orientée" que celle en cours. "Nexity, en revanche, voit ses réservations de logements neufs en France progresser" depuis le début de l'année, a-t-il ajouté, confirmant "son objectif de gain de parts de marché."

Les activités du groupe initialement dominées par la promotion immobilière se sont peu à peu élargies à tous les maillons de la chaîne. Malgré le ralentissement des mises en chantier de logements neufs, confirmé par les chiffres mensuels du gouvernement, le groupe a effectivement tiré son épingle du jeu.

+10% de chiffre d’affaires au S1

Nexity a ainsi vu son chiffre d'affaires gagner 10% au premier semestre, par rapport à la même période de 2017, à 1,6 milliard d'euros. Son bénéfice net a plus que doublé à 152 millions en un an. En conséquence, il a relevé ses prévisions de revenus comme de rentabilité sur l'ensemble de 2018. Alors qu'il était déjà optimiste en prévoyant initialement une hausse de 10% de son chiffre d'affaires, il pense maintenant qu'elle dépassera les 12%.

Du côté de la seule promotion immobilière, Alain Dinin, qui a réitéré ses critiques quant à l'actuel projet de loi gouvernemental Elan - tout juste adopté au Sénat - sur le logement en estimant qu'il ne créerait pas le "choc d'offre" promis, a souligné que Nexity s'était distingué à l'aide de prix raisonnables et des zones choisies pour ses projets.

Sur le terrain de l'immobilier résidentiel, qui domine largement ses revenus, Nexity a vu son chiffre d'affaires gagner 5%. La hausse est beaucoup plus marquée dans l'immobilier d'entreprises - un bond de moitié - mais ce secteur reste nettement minoritaire chez lui.

Diversification des activités

Reste que pour le groupe, ses bonnes performances s'expliquent aussi par ses choix de diversification. Ces dernières années, Nexity, qui détient les franchises d'agents immobiliers Guy Hoquet et Century 21, s'est aussi beaucoup développé dans l'exploitation de résidences spécialisées. A ce titre, il a pris le contrôle au printemps d'Aegide-Domitys, spécialiste des résidences seniors, et attend beaucoup de cette opération.

Selon Alain Dinin, c'est "l'impact de la consolidation d'Aegide-Domitys à compter du second semestre", ainsi que la hausse habituelle du marché immobilier en fin d'année, qui permettent de relever les prévisions.

Commentaires

Nexity relève ses prévisions 2018, malgré l’essoufflement du marché immobilier

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur