Nexity estime à 130 millions d'euros la perte financière liée au début du confinement
"Cette crise est une crise économique hors-normes, qui impacte fortement l’offre et la demande, et qui laissera des traces profondes », Alain Dinin, Pdg de Nexity. - © Jerome DOMINE

Nexity estime à 130 millions d'euros la perte financière liée au début du confinement

Marie-Noëlle Frison |  le 07/05/2020  |  LogementTertiaireNexityPromoteurs immobiliersRésultats trimestriels

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Immobilier
Logement
Tertiaire
Nexity
Promoteurs immobiliers
Résultats trimestriels
Coronavirus
France
Valider

Le confinement et l'état d'urgence sanitaire ont fortement impacté les résultats de Nexity sur les trois premiers mois de l'année. L'immobilier résidentiel est particulièrement affecté, avec un chiffre d'affaires en recul de 11 % par rapport à 2019, et une activité qui tourne toujours au ralenti. 

 

La crise du covid-19 a fortement impacté l’activité de Nexity au premier trimestre 2020. « Cette crise sans précédent (…) a frappé directement notre groupe avec la disparition de Jean-Philippe Ruggieri, directeur général de Nexity (…). C’est aussi une crise économique hors-normes, qui impacte fortement l’offre et la demande, et qui laissera des traces profondes », a déclaré Alain Dinin, Pdg de Nexity, lors de la présentation des résultats trimestriels de Nexity, le 6 mai 2020.

Sur le même sujet Nexity : Alain Dinin, de retour aux commandes

Le numéro un français de la promotion immobilière estime à 130 M € la perte financière liée aux quinze premiers jours de confinement, du 16 mars au 31 mars 2020.

Ce manque à gagner se traduit directement sur son chiffre d’affaires du premier trimestre 2020, qui s’établit à 787 M€, en recul de 94 M€, soit -11% par rapport au T1 2019. « Hors impact négatif lié à la crise sanitaire, ce chiffre d’affaires aurait été en croissance de 4 % », note Nexity dans un communiqué.

Activités à l'arrêt ou au ralenti


A l’exception de l’administration de biens, toutes les activités de Nexity sont affectées par la crise.
Les activités de transaction (location, vente dans les agences Nexity ou chez Century 21) et de coworking (Morning Coworking) sont pratiquement à l’arrêt depuis le début du confinement.

Les ouvertures de nouvelles résidences services, initialement prévues en 2020, seront reportés sur l’exercice 2021.

Quant aux activités d’immobilier d’entreprise et d’immobilier résidentiel, elles marchent au ralenti depuis le 16 mars.

Immobilier résidentiel en recul de 11 %


L’immobilier résidentiel, dont le chiffre d’affaires au premier trimestre est en recul de 11 %, marche au ralenti depuis le 16 mars 2020.

Malgré la reprise progressive des chantiers (au 30 avril, plus de 50 % des 556 chantiers résidentiels avaient redémarré), « ces derniers fonctionnent aujourd’hui en mode dégradé, c’est-à-dire à environ la moitié de leur potentiel », précise l’entreprise.

Concernant le renouvellement de l’offre, la situation est contrastée. Pour les 30 000 communes ayant élu leurs maires dès le premier tour, la délivrance de nouvelles autorisations continue, mais de façon limitée, compte tenu du confinement. Pour les autres communes, le report du second tour des élections municipales décale l’obtention des autorisations administratives et reportera la commercialisation de nouveaux projets.

Plus de 7000 logements vendus à CDC Habitat

Malgré le contexte, Alain Dinin n’a pas d’inquiétude sur la capacité de Nexity à retrouver un niveau d’activité satisfaisant après la crise. « La demande de logements, tirée par la démographie et le déficit d’offre structurel, ne disparaît pas : elle se reporte », veut rassurer le dirigeant.

Anticipant toutefois les difficultés financières de ses clients particuliers, Nexity mise sur la capacité des investisseurs institutionnels à soutenir son activité.

Dans ce cadre, le groupe a passé un accord, fin avril, pour la vente de 7450 logements pour un montant de 1,234 Mds € HT à CDC Habitat. Ces logements, répartis dans toute la France, concernent aussi bien des logements sociaux qu’intermédiaires ou libres dont environ la moitié devrait être actée d’ici au 31 décembre 2021.

Sur le même sujet CDC Habitat veut faire construire 40 000 logements

Commentaires

Nexity estime à 130 millions d'euros la perte financière liée au début du confinement

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Date de parution : 06/2019

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Traité des baux commerciaux

Traité des baux commerciaux

Date de parution : 12/2017

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur