Energie

Neuf projets éoliens terrestres attribués en Corse et dans les DOM

Mots clés : Collectivités locales - Gouvernement

Les ministères de l’économie et de l’écologie ont annoncé dans un communiqué commun publié le 17 février  l’attribution à six opérateurs de neuf projets éoliens terrestres répartis dans les régions de Corse, Guadeloupe, Guyane, Martinique, La Réunion ainsi que dans les collectivités de Saint-Barthélemy et Saint-Martin.

L’attribution des opérations s’est faite en cinq tranches. Pour la Guadeloupe, Saint-Barthélemy et Saint-Martin, Aerowatt remporte les lots « Petite Place » et « Daoud », tandis que Sea Energie 4 se voit confier le projet  « Menard ». En Martinique, MG Energy décroche le lot « Pain de sucre », Aerowatt se voyant attribuer le site « Dehaumont ». A La Réunion, Alizéo Mascareignes s’adjuge les projets de « Sainte-Rose » et « Saint-Leu », alors qu’en Guyanne, Créol’ex SAS construira le  parc « Matiti ». Enfin, pour la Corse, c’est la société Eco Delta qui a été retenue. Elle aura en charge la réalisation du projet « Méria ».

D’un montant total de 95 MW, les neuf  projets éoliens attribués par le gouvernement s’inscrivent dans les objectifs du Grenelle de l’environnement qui prévoit d’atteindre, à l’horizon 2020, 23 % d’énergies renouvelables dans notre mix énergétique en métropole et 50 % dans les départements d’outre-mer.

« La sélection de ces projets était importante, pour le développement des énergies renouvelables comme pour le développement de projets innovants, couplant éolien et stockage de l’électricité », a souligné Éric Besson, le ministre chargé de l’industrie, de l’énergie et de l’économie numérique.

Le communiqué du gouvernement rappelle, par ailleurs, que les futures installations devront être équipées de dispositifs de stockage d’énergie électrique et de prévision de production.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X